top of page

Le Mans/Sablé: un derby sarthois aux allures de naufrage...

Une semaine après la qualification en coupe des Pays-de-la-Loire facilement acquise sur le terrain de Montsûrs (D1 Mayenne) sur le score fleuve de 6 buts à 2, la réserve mancelle retrouvait le championnat National 3. Au programme, un alléchant derby entre les deux seules équipes sarthoises de cette division : Le Mans et Sablé !


Le Sablé Football Club, deuxième du classement, est toujours en course pour la montée en N2 | © Mickaël Bruneau Photographies


Compte tenu de la prochaine échéance pour l'équipe première avec le déplacement à Sedan ce lundi soir, Réginald Ray avait choisi de garder au chaud l'ensemble de son groupe, à l'exception du gardien Mickaël Bod. Exit donc les Ianis Polla, Lilian Njoh ou encore Paul Lehoux, habitués du onze "Sang et Or". À cette liste d'absent s'ajoutait celle de l'attaquant Adam Hammoudi, malade. Seul véritable avant-centre de l'équipe, ce dernier laissait donc un grand vide sur le front de l'attaque mancelle, et c'est son cousin Sammy Y'Tai, pourtant pur ailier, qui devait assurer l'intérim à ce poste.


Pour le reste, la composition mancelle ressemblait à une équipe expérimentale, avec une charnière Noah Bolivard - Nathan Tronchet, escortée par les latéraux Brianson Dabele et Yassir Dkhil. Au milieu, les habituels titulaires Mattéo Morin et Jules Chatagneau étaient bien présents, tout comme le numéro 10 Théo Argoud et l'ailier gauche Noah Lobe. Sur le flanc droit, Oscar Verneau retrouvait sa position d'ailier après plus d'un an à évoluer en tant que latéral.


Avec tous ces changements de joueurs et/ou de postes, le match semblait difficile à aborder, d'autant plus que l'équipe de Jérôme Drouin, seconde du classement, apparaissait comme favorite avant la rencontre. Élément important à prendre en compte : le match ne se déroulait pas à la Pincenardière, mais à la Californie en raison d'un terrain en mauvais état. Le synthétique de la Calif' était donc privilégié comme solution de repli.


Positionné en tant que numéro 9, Sammy Y'Tai n'a pas ménagé ses efforts mais n'aura pas été récompensé | © Mickaël Bruneau Photographies


Dès le coup d'envoi, Sablé prend le jeu à son compte et trouve beaucoup d'espaces dans le dos de la défense mancelle. Sur un centre appuyé devant le but de Bod, l'attaquant sabolien est déséquilibré par Tronchet et obtient un penalty. Imperturbable, le meilleur buteur de N3 Nelson Kabeya (passé par la réserve mancelle entre 2014 et 2015) trompe Bod et ouvre le score en faveur des visiteurs (0-1, 12'). Sept minutes plus tard, à la suite d'un débordement côté droit, Ibrahima Keita reprend victorieusement de la tête un centre de son ailier et porte le score à 2 à 0 (19').


Juste avant la demi-heure de jeu, Sablé enfonce le clou grâce à l'ancien manceau Alexandre Vardin, qui voit sa frappe totalement déviée par un défenseur (0-3, 27'). L'addition commence à être sévère pour les Manceaux, qui ne parviennent pas à se créer la moindre occasion franche si l'on excepte une frappe trop enlevée de Dabele suite à un corner joué en retrait, et un tir bien repoussé par le portier sabolien Charley Foucher (doublure de Bod l'an dernier). Ce manque d'allant offensif contraste totalement avec la réussite insolente des Saboliens qui font mouche à chaque occasion, ou presque. En témoigne le quatrième but inscrit par Moussa Doumbia, lui aussi passé par Le Mans, bien seul à la retombée d'un corner (0-4, 38').


Les souffrances mancelles allaient être légèrement allégées par la réduction de l'écart de Lobe, qui vient prolonger l'excellent centre de Verneau au fond des cages de Foucher (1-4, 44'). C'était bien là l'un des seuls motifs de satisfaction de cette première période cataclysmique de la part des jeunes Manceaux. Le coach Réginald Ray, très mécontent, accompagnait d'ailleurs Olivier Pignolet dans les vestiaires pour remonter les bretelles de ses joueurs.


Oscar Verneau a été l'un des seuls Manceaux capable d'amener du danger dans la surface sabolienne | © Mickaël Bruneau Photographies


De retour sur la pelouse, les Sang et Or tentent de refaire leur retard face à une équipe de Sablé en mode "gestion". Malgré quelques incursions dangereuses, il manque toujours le dernier geste pour inscrire le but qui relancerait un peu le suspense. En face, Sablé profite de certains contres pour porter le danger sur le but de Bod. Tout juste entré en jeu, Richardson Atchaliso tente un remise de la tête trop molle vers son gardien, et ce dernier réalise une sortie en catastrophe hors de sa surface pour empêcher le cinquième but adverse.


Sami Laabiss et Zakaria Belhaj sortent eux aussi du banc pour redynamiser l'attaque mancelle, et sur une superbe ouverture du premier cité, Verneau se retrouve en position de frappe mais sa tentative est repoussé sur la ligne. En face, Bod est de nouveau sollicité et se couche parfaitement pour dévier une frappe vicieuse de l'attaquant adverse. Au final, aucun but supplémentaire ne sera inscrit durant la seconde période. À noter l'entrée en jeu du latéral Soren Larue, capitaine des U19 Nationaux, qui disputait alors son premier match en N3 après quelques apparitions en coupe.


Une lourde défaite qui plonge les Manceaux dans une situation de plus en plus urgente : ils n'ont plus gagné en championnat depuis deux mois et demi. Au classement, la réserve reste dans la zone rouge avec trois points de retard sur le premier non-relégable. Prochain rendez-vous, un déplacement sur le terrain d'un concurrent direct au maintien : Pouzauges-Bocage !



Fiche technique :


LE MANS FC - SABLÉ FC : 1-4 (1-4)


BUTS : Le Mans : Noah Lobé (44'). Sablé : Nelson Kabeya Tshiambwaya (12', s.p), Ibrahima Sory Keita (19'), Alexandre Vardin (27'), Moussa Doumbia (38').


Le Mans FC : Mickaël Bod - Yassir Dkhil (puis Soren Larue, 86'), Nathan Tronchet, Noah Bolivard, Brianson Dabele (puis Richardson Atchaliso, 65') - Oscar Verneau, Mattéo Morin, Jules Chatagneau, Noah Lobe (puis Sami Laabiss, 80') - Théo Argoud (puis Zakaria Belhaj, 80'), Sammy Y'Tai

Non entré en jeu : Thibault Gaignard.


Sablé FC : Charley Foucher - Alexandre Vardin (puis Florian Monnier, 46'), Moussa Doumbia, Soualio Bakayoko, Emmanuel Thibault - Anthony Derouard, Enzo Béatrix, Benjamin Riclin (puis Antonin Duveau, 74') - Hophni Ulrich Cher Yandokouzou (puis Baptiste Nais, 65'), Ibrahima Sory Keita (puis Théo Salibur, 82'), Nelson Kabeya Tshiambwaya

Non entré en jeu : Lucas Royes.


 

Echos de la Pincenardière Californie


Les tribunes de la Californie étaient plutôt remplies pour ce match, notamment par plusieurs supporters saboliens qui avaient fait le court déplacement jusqu'au Mans. Victime d'une rupture du ligament croisé durant la période de pré-saison, Dorian Chailleux était venu soutenir ses partenaires face à une équipe qu'il connait parfaitement pour y avoir évolué plusieurs saisons. L'ancien Manceau devrait faire son retour à l'entraînement d'ici deux mois, et peut-être participer à la fin de saison du Sablé FC. On peut espérer le revoir lors du match retour en mai !


À la veille de leur match de D2 Féminine contre l'US Orléans, les féminines du Mans FC étaient nombreuses à être venues encourager leurs homologues masculins, tout comme le coach Damien Bollini. Parmi les têtes bien connues des bords de terrain, on peut également citer Adam Hammoudi, pas encore totalement rétabli, et Evan Brochet, qui revient lentement après une longue blessure.

91 vues0 commentaire
bottom of page