Le Mans gagne la bataille du Maine !

Devant un MMArena bien rempli (7800 spectateurs), les Manceaux ont remporté le derby du Maine face aux Lavallois (2-0) dans un match animé par une belle ambiance et par deux expulsions. Retour sur ce derby.



© Mickaël Bruneau Photographies


Les +


Issouf Macalou, auteur d'un doublé grâce à sa puissance sur le côté | © Mickaël Bruneau Photographies


L’hommage rendu à Anthony Archenault et Anthony Brégent : Après 30 ans de passion au sein du Virage Sud, Anthony Archenault et Anthony Brégent ont cédé le flambeau en juin dernier. Pour rendre hommage à toutes ces années de travail, le club a décidé de leur rendre hommage. Ils ont donné le coup d’envoi fictif de la rencontre. Merci pour tout ce que vous avez fait !


La sécurité autour du stade : Lors du match aller, il y avait eu des incidents au stade Francis Le Basser où des supporters ont été agressés. Ces incidents auraient pu être évités si il y avait eu la présence des CRS. Sur le match retour, on a pu apercevoir un arsenal de CRS autour du stade aux différentes entrées et notamment à l'entrée du parking visiteur. Leur présence a été dissuasive et a permis à l'ensemble du public de passer une belle journée.


Macalou “on fire” : L’éclaircie au MMArena est venue de la part d’Issouf Macalou, auteur d’un joli doublé. Sur son premier but, il s’infiltre dans la défense et profite d’un petit cafouillage pour tromper Alexis Sauvage (68’). A la 74ème minute, il vient assommer les Lavallois sur un raid solitaire sur son côté, il perce la défense tango et vient placer une belle frappe.


Une équipe solide : On pourra dire que notre défense s’est sacrifiée sur ce match. En guerriers, Hugo Vargas-Rios et Ibrahim Cissé se jetaient face à l’offensive lavalloise (12’), puis Lauray face à Duterte (28’) puis Moussadek à plusieurs reprises. On peut aussi remercier la prestation XXL de Patron qui a sauvé les siens.

Du haut de ses 19 ans, Djamal Moussadek a sorti une copie de très bonne qualité, il a muselé l'un des meilleurs joueurs de ce championnat, Durbant. Aux côtés d'un Cissé solide également, le joueur formé au club a été mature dans ce genre de rencontre qui met souvent à contribution, la pression.

Au milieu de terrain, Hamza Hafidi a été un élément essentiel de la réussite mancelle. Véritable récupérateur au milieu de terrain, l'ancien joueur du SCO paraissait serein dans la récupération du ballon et dans sa vision du jeu. Une belle prestation pour un joueur qui a été privé de terrain pendant quelques semaines.

Autre joueur en vue, Durel Avounou qui a été excellent à l'image de son année 2022, il monte en puissance et il a su se projeter vers l'avant pour déstabiliser la défense mayennaise. Souvent critiqué, l'ancien malherbiste est en train de faire taire les critiques.


Une victoire qui fait du bien : Et si c’était le déclic pour cette fin de saison ? Vous allez nous dire qu’on se met à rêver mais cette victoire face au rival lavallois qui semblait invincible peut permettre de provoquer un déclic. Avec cette belle victoire, les Manceaux vont se déplacer à Concarneau avec davantage de confiance pour aborder ce défi de taille. Les hommes de Cris reviennent à 6 points de la troisième place.



Les -



Damour expulsé, le point noir de l'après-midi | © Mickaël Bruneau Photographies


Une première période laborieuse : Il fallait aller chercher cette victoire et elle fut laborieuse si on se fie à la première période. Un premier acte qui fut dominé par les Mayennais tant dans les intentions que dans le jeu. Les Manceaux ont eu beaucoup de difficulté à mettre en place leur jeu. Heureusement, le visage en seconde période a changé.


Damour expulsé : Il est l’un des métronomes du milieu de terrain manceau, son expulsion à la 81ème minute est dommageable sachant que le match était quasiment plié. Une mise en danger qui semblait inutile sur cette fin de rencontre. L’arbitre semblait donner facilement les cartons avec également l’expulsion de Perrot côté lavallois (72’).


Trop de cartons : Avec 9 cartons (dont 2 rouges) distribués, Monsieur Taleb Ahmed a dégainé les sanctions. Dépassé dans ce derby, décisions souvent contestables, la prestation de l'homme en noir a terni un peu le match. Ses coups de sifflets ont souvent haché les débats.

73 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout