top of page

Le Mans/Fontenay: un match à oublier pour les jeunes Manceaux

Dernière mise à jour : 26 nov. 2022

Une semaine après la belle victoire acquise face au Poiré-sur-Vie (3-1), la réserve mancelle enchaînait un second match à domicile face à une autre équipe vendéenne : Fontenay-le-Comte. Avec un effectif en grande partie remanié, la tâche s’annonçait difficile pour les (très) jeunes Sang et Or.



Les expérimentés fontenaysiens face aux jeunes pousses mancelles | © La Tribune Mancelle



Si Le Mans a parfaitement lancé son championnat en battant Le Poiré, cela n’a pas été le cas pour Fontenay qui n’a pas su faire mieux qu’un score nul et vierge contre Challans, malgré l’avantage du terrain. Les Vendéens étaient donc à la recherche d’un premier succès pour lancer définitivement la saison.


Côté Manceau, parmi les onze titulaires de la rencontre précédente, seuls cinq d’entre eux ont été reconduits hier soir par Olivier Pignolet. Il faut dire que Cris avait décidé de préserver la totalité de son effectif professionnel en vue du choc de lundi face au Red Star. Exit donc les Mickaël Bod, Lilian Njoh, Ianis Polla, Paul Lehoux, Noa Cervantes et Zaïd Amir. Plusieurs U19 Nationaux étaient présents sur la feuille de match, et l’un d’eux débutait même comme titulaire.


En effet, le club étant toujours embêté par les blessures à répétition de ses latéraux droits, aucun n’était apte pour cette rencontre (Yassir Dkhil n’est pas encore à 100%, Oscar Verneau a été touché au genou et Richardson Atchaliso souffre du mollet). Contre Le Poiré, c’était Noah Bolivard qui avait dépanné à ce poste, mais il retrouvait hier sa position préférentielle dans l’axe de la défense. Olivier Pignolet avait donc choisi de titulariser le milieu offensif Sami Laabiss, à un poste qu’il ne maîtrise pas vraiment.


Dès le coup d’envoi, les visiteurs mettent la pression sur des Sang et Or plutôt fébriles, et parviennent rapidement à trouver la faille grâce à l’avant-centre ivoirien Zoumana Koné, qui marque de la tête (0-1, 10’). Incapables de développer leur jeu et de trouver leurs attaquants, les Manceaux sont tout simplement inoffensifs durant toute la première période, hormis quelques centres sans danger pour le gardien fontenaisien. Le portier Thibault Gaignard, titulaire pour la première fois en National 3, sauve même à plusieurs reprises son équipe d’un score plus ample.


L'Ivoirien Zoumana Koné (1 sélection avec les Éléphants) a été un danger permanent | © Les albums de Lulu


Il ne pourra rien sur la frappe parfaite de David Vinet, qui permet à Fontenay de doubler la mise (0-2, 28’). Le gardien manceau vit un baptême de feu compliqué, et s’incline une nouvelle fois juste avant la pause, sur une nouvelle tête de Zoumana Koné, qui s’offre un doublé (0-3, 44’). L’ancien joueur de Niort, avec qui il a disputé une dizaine de matchs de Ligue 2, se montre efficace, bien aidé par des Manceaux apathiques.


Au retour des vestiaires, Fontenay gère tranquillement son avance et laisse la possession aux Sarthois, se contentant de jouer les contres. En plus de ne pas se montrer dangereux, Le Mans se met en difficulté tout seul avec des passes ratées et des contrôles manqués. Tentant le tout pour le tout, le coach Manceau opte pour un changement de système avec un passage à trois défenseurs centraux. Le jeune Clarence Peyrodes remplace Jules Chatagneau et vient densifier la défense mancelle, tandis que le milieu Nathan Tronchet remplace l’ailier Sammy Y’Tai.


Pendant une vingtaine de minutes, les Sang et Or parviennent à se placer un cran plus haut sur le terrain sans pour autant se créer de véritables occasions. Comble de malchance, sur un corner fontenaisien, Théo Eyoum se blessait au pied gauche et devait laisser sa place à Izhak Hammoudi. Souffrant, l’ancien Rennais quittait le terrain en boitillant, accompagné par le soigneur.


Le visage marqué, Théo Eyoum n'a pas pu poursuivre le match... | © Les albums de Lulu


Les Manceaux se créent enfin une occasion nette à la 72ème minute de jeu. Après un bon travail de l’entrant Izhak Hammoudi, son frère aîné Adam enchaîne avec une frappe qui frôle le montant droit de Nassim Badri. Derrière, Fontenay répond sur un beau contre et inscrit un quatrième but, finalement annulé pour hors-jeu.


L’attaquant Rayann Mekaoui entre en jeu à la 78ème minute pour tenter d’inscrire au moins un but, mais il n’en sera rien. Malgré une dernière tentative de Théo Argoud sur coup-franc, qui oblige Badri à une belle envolée sur sa droite pour préserver ses cages, Le Mans ne parvient pas à réduire la marque et la rencontre se termine donc sur ce score de 3 à 0 en faveur de Fontenay.


Après une semaine sans compétition due à l’entrée en lice des clubs de N3 en Coupe de France, les Manceaux seront de retour le 17 septembre pour affronter l’US Changé. Un premier déplacement pour les Manceaux qui devront montrer un tout autre visage s’ils veulent éviter une nouvelle désillusion !



Fiche technique :


LE MANS FC - VENDÉE FONTENAY FOOT : 0-3 (0-3)


BUTS : Fontenay : Zoumana Koné (10’), David Vinet (28’), Zoumana Koné (44’).


Le Mans FC : Thibault Gaignard, Sami Laabiss, Noah Bolivard, Théo Eyoum (puis Izhak Hammoudi, 69’), Brianson Dabele (puis Rayann Mekaoui, 78’), Mattéo Morin, Jules Chatagneau (puis Clarence Peyrodes, 61’), Sammy Y’Tai (puis Nathan Tronchet, 61’), Noah Lobé, Théo Argoud, Adam Hammoudi

Non entré en jeu : Mateo Da Silva.


Vendée Fontenay Foot : Nassim Badri, Nathan Fromaget, Anthony Walongwa, Ibrahim Traoré, Keo Balliau (puis Corentin Cosset, 68’), Alexandre Dupas (puis Alexandre Deplanque, 83’), David Vinet (puis Tommy Bonnin, 83’), Mehdi Belbachir, Fodé Diawara, Zoumana Koné (puis Enzo Renou, 68’)

Non entré en jeu : Noah Renou.


 

Echos de la Pincenardière


Comme à leur habitude, plusieurs joueurs du groupe professionnel étaient présents pour encourager leurs jeunes partenaires : Jonas Smith, Freddy Colombo, Edwin Quarshie, Ianis Polla, Makan Aïko, ou encore Harold Voyer. Quelques joueurs de la réserve, blessés, étaient au bord du terrain (Evan Brochet et Zakaria Belhaj notamment). L’ancien manceau Oscar Girard était également sur place pour retrouver ses anciens coéquipiers.


De nombreux joueurs du groupe U19 étaient au rendez-vous, avec (on l’imagine) encore plus d’attention que d’habitude puisque la génération 2004 était représentée en force avec pas moins de 7 joueurs sur la feuille de match (Thibault Gaignard, Sami Laabiss, Clarence Peyrodes, Nathan Tronchet, Izhak Hammoudi, Rayann Mekaoui et Mateo Da Silva), une première pour la plupart d’entre eux.


150 vues0 commentaire
bottom of page