Le Mans FC - Le Stade Léon Bollée : Une histoire d'amour éternelle !


Les plus anciens ne l'oublieront jamais, le stade Léon Bollée hante les souvenirs des supporters manceaux depuis plus de 100 ans ! Construit en plein centre-ville sur le site de Beaulieu, quartier de la Madeleine, ce stade vélodrome voit le jour en 1906. Grand constructeur sarthois et passionné de cyclisme, Léon Bollée fait de ce stade, un lieu unique. Retour sur un siècle d'histoire de ce monument devenu mythique !


1906-1971 : La naissance d'un stade


C'est d'abord sur les terrains avoisinants, puis sur la pelouse de ce complexe sportif que vont évoluer les joueurs de l'Union Sportive du Mans (l'USM), créée en 1899. Elle y joue son premier match professionnel en 1942. Longtemps, le stade devient l'enceinte du club de l'Union Sportive du Mans qui connut son apogée durant le championnat de la France Occupée lors de la Seconde Guerre Mondiale. Au fil du temps, les infrastructures et la capacité s'étoffent. En 1946, une première extension de ce parc omnisports est décidée (le stade est entouré d'une piste de cyclisme puis d'athlétisme). Le 27 octobre 1953, le nouveau stade, à l'emplacement que nous connaissons aujourd'hui, est inauguré.

Le 11 mars 1971, le stade accueille sa première rencontre de prestige ; le Standard de Liège affronte l'OM. Cette même année, un dispositif d'éclairage est installé afin que les joueurs puissent jouer en nocturne.



(Crédit photos : Archives “Histoire du Mans FC, d’hier à aujourd’hui” - Cyril Yvon)



1985 -1998 : Les phases d’aménagement


Le 12 juin 1985, l'Union sportive du Mans (USM) et le Stade olympique du Mans (Som) fusionnent pour ne former qu'une seule entité, le MUC 72 est né. Le club évolue alors en Division 3. Depuis la naissance de ce club unifié, le stade a accueilli 469 matchs de championnat, de la Division 3 à la Ligue 1. L'année d'après, le complexe connaît plusieurs transformations. Les anciennes tribunes populaires sont détruites pour laisser place à la grande tribune Chancel, nommée aujourd'hui la tribune Sem. La piste d'athlétisme est conservée tandis que les derniers vestiges de la piste de cyclisme disparaissent.

Le stade Bollée, agrandi (6000 places assises environ) est une nouvelle fois inauguré le 14 mai 1988. Cette journée marquera également la montée du MUC 72 en Division 2. Malgré les travaux d'agrandissement, les supporters manceaux sont à l'étroit lors des grands rendez-vous. La rencontre MUC 72 / Marseille le 31 mai 1995 incite le club à installer deux tribunes provisoires pour ce match de gala où près de 10 000 personnes sont présentes. Trois ans plus tard, deux tribunes supplémentaires sont installées derrière les buts, offrant désormais au stade une capacité d'accueil de 12 000 spectateurs.




(Crédit photos : Archives “Histoire du Mans FC, d’hier à aujourd’hui” - Cyril Yvon)




2003 -2021 : La montée en puissance puis le déclin


Le 16 mai 2003 est une date importante dans les mémoires des supporters. Et pour cause, leur club accède en Ligue 1 ! De nouveaux travaux sont réalisés et le stade se dote désormais de 17000 places assises. A cette époque, le projet d'un grand stade en périphérie de la ville, est déjà d'actualité. Celui-ci deviendra concret huit ans plus tard avec la construction du MMArena, complexe sportif moderne illustrant les ambitions du club, celles d'évoluer dans la cour des grands... la suite vous la connaissez !

En cette journée d’hiver, ce fameux 21 décembre 2010, le dernier match joué contre Vannes (défaite 1 à 0) sonne le glas, c’est la fin d’une époque. Deux ans plus tard, la descente de l'équipe en national vient relancer la question : L'ère Léon Bollée est-elle vraiment terminée ? La justice tranche en levant la rétrogradation administrative du club et donne son feu vert pour sa démolition. Pourtant, l’enceinte de 17 801 places reste à l’abandon pendant des années, désolant les habitants du quartier et les amoureux du stade.




(La Tribune Sem - Crédit photos : Archives “Histoire du Mans FC, d’hier à aujourd’hui” - Cyril Yvon)


Ce n’est qu’en 2020 que les premiers coups de pelleteuses se font entendre sur l’ancien site, détruisant les tribunes Auchan et Maine Libre, cette dernière étant nommée tribune du Virage Sud, la principale des supporters manceaux. Après la démolition de la tribune présidentielle, dernier vestige de Léon Bollée, c’est au premier trimestre 2021 que la construction de la résidence sénior débute (88 maisons individuelles et 142 logements collectifs). Cet énorme chantier, estimé à plus de 20 millions d'euros doit s’achever en 2024.


L'année 2021 sonne définitivement la fin d’une longue histoire qui aura duré plus d'un siècle. Bien plus qu’un stade, Léon Bollée est devenu un antre familial regorgeant de souvenirs. Entre la ré-inauguration en 1988 pour l’accession en D2, la montée en Ligue 1 quinze ans après, les 20 buts de l'attaquant R. Ray lors de la saison 97-98, les 4 montées ou encore les 3 descentes, ce stade au palmarès indiscutable a de quoi rendre les supporters manceaux nostalgiques mais surtout fiers.


71 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout