Le Mans FC enchaîne !

Dernière mise à jour : 23 janv.

Pour le compte de la 19ème journée, Le Mans FC recevait un gros morceau du championnat, la Berrichonne de Châteauroux, emmené par des joueurs d'expérience comme Nolan Roux, Paul Delecroix ou encore Kévin Fortuné, tous présents au MMArena. L’équipe dirigée par Cris n’avait plus joué à domicile depuis le 19 novembre dernier. Retour sur la première, au MMArena, en 2022.


Ce qu'on a aimé


Ryan Ebene-Talla a été solide face au duo Robinet-Roux | © Nicolas Gosset

Une confiance envers les jeunes : Cris devait faire avec les absences, pour blessure ou suspension, de plusieurs joueurs et a dû faire appel aux jeunes. L’illustre exemple était la charnière inédite composée de Djamal Moussadek et Ryan Ebene-Talla. Interventions sereines, sérénité à la relance, présence dans les duels, qu’est-ce que le binôme Djamal-Ryan peut-il envier aux autres défenseurs du club et du National ? De l’expérience, peut-être, mais surtout et seulement un contrat professionnel selon la Tribune Mancelle ! Un autre message envoyé par Cris ? L’entrée en jeu d’Émilien Waflart qui a profité de sa fraîcheur en fin de match pour aider nos manceaux à tenir le score. Messieurs, continuez vos efforts, pour les autres jeunes, ce sera bientôt votre tour !


Un système bien huilé : C’était dans un 4-3-3 à pointe basse que Cris a fait évoluer ses joueurs, Loïc Damour a fait parler son expérience et son statut de cadre. Le milieu de terrain arrivé des Hearts cet été n’a pas arrêté du match pour rassurer et aider notre charnière centrale, notamment dans la relance. Bien en place, l’équipe mancelle parvenait à bloquer les joueurs berrichons dans leurs offensives, les sarthois bien placés et sereins n’ont finalement pas concédé beaucoup d’occasions.


Patron, la performance XXL : Il est des matchs où le gardien n’a rien à faire pendant 90’ mais ce n’était pas le cas ce soir… Si Châteauroux n’est pas passé souvent, il a toujours su se montrer dangereux lorsqu’il en avait l’opportunité. Robinet, Nouri, Roux s’y sont essayés mais Pierre Patron s’est montré solide comme un roc et infranchissable sur plusieurs actions. Ce clean-sheet n’en vaudrait-il pas deux ?


Pierre Patron a complètement sauvé les manceaux hier soir | © Nicolas Gosset

Les coups de pied arrêtés, une réelle force : La semaine passée au stade Duvauchelle de l’US Créteil, les manceaux avaient marqué sur coup-franc à deux reprises. Hier, c’est sur corner que l’éclaircie est venue. Au début de l’action, c’est Hassimi Fadiga qui centre, Durel Avounou détourne de la tête pour Julio Donisa qui se trouve au second poteau et pousse le cuir au fond du but. À l’heure de jeu, l'équipe mancelle a su rompre le verrou berrichon, le martiniquais inscrit son troisième but de la saison, le second en National, il avait également marqué face au Red Star lors de la 11ème journée.


Le début d'une série ? La victoire face aux Castelroussins se doit d’être un match référence cette saison. Elle l'est davantage car ce succès permet aux Manceaux d'enclencher une série après une victoire obtenue face à Créteil la semaine passée. Les Sarthois commencent très bien l'année et obtiennent leur premier succès face à un adversaire mieux classé cette saison. Combatifs, solidaires et efficaces, les manceaux n’ont pas renié les principes du football hier soir, au MMArena


Ce qu'on a moins aimé


Un adversaire redoutable, une fin de match difficile : Face aux expérimentés Roux, Basque, Delecroix et Mboné, Le Mans FC avait affaire à une équipe plutôt vicieuse et capable de nous punir à la moindre occasion. La fin de match s’est avérée plus compliquée pour nos protégés, les adversaires poussaient pour trouver la faille et le moindre but de Châteauroux aurait refroidi plus d’un des supporters présents au match, souffrant assez d’un froid glacial pour se prendre un coup de clim ! Au final, pas de pression pour les joueurs, même sort pour les spectateurs avec la fermeture des buvettes.


Camara, Donisa, Lauray et Moussadek étaient titulaires hier soir | © Nicolas Gosset

Un manque de puissance offensive : Les attaquants manceaux n’ont pas tellement eu de choses à se mettre sous la dent. La sortie des statistiques de WyScout permettra sans doute d’en savoir davantage mais le gardien adverse n’a pas été sollicité de nombreuses fois. La solide défense berrichonne les en empêchait sans doute… Finalement, il n’aura fallu qu’un contre mené par Issouf Macalou pour obtenir un corner, victorieux !


Vous l'aurez compris, après cette victoire 1-0 des manceaux, plus de points positifs que de points négatifs sont à retenir. Prochain rendez-vous dès ce mardi pour la réception de Cholet et son armada mancelle (R. Déziré, Y. Feurprier, N. Kocik et V. Créhin) pour le compte de la 16ème journée de National, reportée en décembre dernier. Allez Le Mans !




128 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout