Le jour où... Le Mans battait Cholet pour la première fois

Dans le ventre mou du National, Le Mans accueille Cholet ce mardi 14 décembre. Deux équipes qui pouvaient ambitionner une montée en Ligue 2, mais qui stagnent actuellement. Même si rien n’est mathématiquement perdu, les espoirs se sont quand même amenuisés. Une situation qui ressemble beaucoup à celle connue en 1987/1988. Le 7 novembre 1987, le MUC72 reçoit alors le SOC. Retour sur ce match oublié.



C’était il y a 34 ans. Manceaux et Choletais évoluaient déjà ensemble au troisième niveau national, dans ce championnat amateur alors appelé Division 3. Créé deux ans plus tôt, le club sarthois se retrouve opposé pour la 3e fois de son histoire au SOC, après leurs premiers affrontements en 1985/1986 ponctués d’un nul et d’une défaite à Bollée. La saison précédente, les deux équipes étaient réparties dans 2 groupes différents et s’étaient évitées. C’est donc pour une première victoire dans ce derby que s’avançait le XI muciste de l’époque.


Et on peut dire que ce succès commençait à devenir une urgence. L’équipe sarthoise, entrainée pour la deuxième saison consécutive par Christian Gourcuff, n’avait pas caché son objectif d’obtenir pour la première fois de son histoire son ticket pour la D2. Mais les premières semaines sont assez frustrantes. Bien que déployant un jeu nettement attrayant et faisant saliver les observateurs, les résultats tardent à suivre : 4 victoires, 4 nuls et 3 défaites avant ce match. Et une place de 7e au classement, avec 12 points (et un match en moins). Pire, les Mucistes restent même sur deux défaites consécutives contre l’UCK Vannes et la réserve lavalloise (1-2 à chaque fois), et des premières voix se font entendre pour évoquer un retrait du coach de l’époque. Mais le président Roland Grandier fait confiance totalement à Gourcuff.


De son côté, Cholet a beaucoup moins d’aspirations à la montée. Pourtant la saison a bien démarré. Après une nouvelle victoire face à Thouars (4-0), les joueurs de Kéké Ibrahim sont installés un rang devant les Sarthois, à la 6e place avec 13 points.


Les compos annoncées par Ouest-France (7 novembre 1987)

Ce 7 novembre 1987, 1 351 personnes ont bravé le temps glacial pour s’installer dans les