Le bilan des Anciens #5 : à l'étranger

On termine le bilan de la saison de nos Anciens joueurs du Mans FC, en s'intéressant à tous ces ex-Sang & Or qui évoluent aux quatre coins de la planète.


En Europe


Deux anciens manceaux ont réussi à remporter le titre national dans leur pays respectif. Coïncidence, tous deux n’ont pas vraiment pesé dans la saison de leur club…


En Turquie, Gervinho a ainsi été sacré champion avec Trabzonspor. Son premier titre depuis la CAN 2015. Mais l’Ivoirien, buteur pour sa 1e apparition en match officiel l’été dernier, n’aura disputé en tout que 9 matchs. Le 29 octobre, il subissait une rupture des ligaments croisés qui le mettra out pour toute la saison, le faisant notamment rater la CAN. Prochainement de retour sur les terrains, il devrait rester dans le club grenat-bleu.



Autre sacre, celui de Guessouma Fofana avec Cluj en Roumanie. Mais après 7 apparitions au mois d’août, le Mauritanien n’a plus jamais été aligné sur la pelouse, n’entrant pas dans les plans du nouveau coach. Consolation pour le milieu de terrain, une participation à la CAN en janvier avec les Mourabitounes, ponctuée par 3 défaites en 3 matchs. Sur le départ, la nouvelle destination de Fofana n’est pas encore connue.


Dans le Big 4, ils sont 2 ex-Sang & Or à avoir joué au premier niveau national. Morgan Sanson, arrivé de l’OM au mercato hivernal 2021, n’a pas réussi à se faire une place de titulaire à Aston Villa. Le club anglais, 14e de Premier League, n’a utilisé le joueur que 14 fois pour seulement 3 titularisations. Un départ cet été semble inévitable, notamment pour un retour en France, à moins que l’arrivée de son camarade olympien Kamara ne joue un rôle pour la suite.


En Serie A italienne, Frederic Veseli a très peu joué avec la Salernitana, avec qui il est monté l’an passé. La faute à pas mal de pépins physiques, aux genoux et aux adducteurs notamment. Avec 8 titularisations, la dernière en mars, il a tout de même pu vivre le maintien miraculeux de son club, décrochant la 17e place in extremis.



Toujours en 1e division nationale, mais c’est fois-ci au Portugal, Marcos Paulo a connu le même bonheur : se maintenir avec son club (Vizela) tout juste promu. Une 14e place qu’il a grandement contribué à attraper, avec ses 29 matchs joués et 3 buts marqués. A 33 ans, le milieu a toutefois choisi de quitter le club pour tenter une nouvelle aventure à l’étage du dessous, où il rejoint Farense. Une formation qui a accueilli cette année Idrissa Sylla, mais le buteur n’aura participé qu’à 36 minutes de jeu sur toute la saison avec 4 entrées en cours de match.


En Jupiler Pro League, Youssef Maziz a démontré tout son talent sous le maillot du RFC Seraing. Avec 8 buts marqués et 9 passes décisives en 33 matchs disputés, il fut un rayon de soleil dans une saison morose pour un club qui ne s’est sauvé que lors des barrages. Prêté par le FC Metz, le milieu de 23 ans a clairement fait comprendre qu’il n’était pas intéressé par un retour chez les Grenats.




Dans des championnats plus confidentiels, on soulignera la saison correcte d’Alois Confais à Chypre. Dans son club d’Olympiakos Nicosie il a disputé 27 matchs et délivré 2 passes décisives. Son équipe s’est difficilement maintenu toutefois. Sur la même île, il a pu croiser Khaled Adenon, qui, avec le club de Doxa, a également dû passer par la poule relégation pour se sauver. A 36 ans, il est apparu à 29 reprises et a de nouveau été appelé comme capitaine de sa sélection du Bénin au mois de mars.


Disparu des écrans radars depuis de longs mois, Ryan Bidounga est revenu à la compétition en Bulgarie, sous le maillot du Lokomotiv Plovdiv. Arrivé en février il a ensuite disputé toutes les rencontres de son club à l’exception de celle où il était suspendu suite à une expulsion. Il a pu même déjà inscrire son 1er but. Un bonheur ne venant jamais seul, il a également connu son premier rassemblement national avec le Congo.


Au Luxembourg, Abdelhakim Omrani termine 7e du championnat avec le Racing, mais aura été moins utilisé que l’an passé (13 matchs). Au contraire, Moussa Maazou a continué à enfiler les buts (9 au total, plus 6 passes décisives) lors de ses 25 apparitions avec la Jeunesse d’Esch (8e au final).


Dans les divisions inférieures, tous n’ont pas connu le même sort. L’exemple le plus frappant est en Espagne où Giorgi Makaridze termine champion et promu avec Almeria, ne disputant toutefois qu’1 match en championnat et 3 en coupe. Alors qu’Aboubakary Kanté termine à une triste 21e place avec Fuenlabrada, condamnant le club à la relégation. Absent 2 mois fin 2021 pour blessure, le Gambien a disputé 26 matchs et inscrit 5 buts, dont 4 depuis avril. La saison prochaine, s’il reste au club, il pourrait peut-être croiser Thomas Dasquet qui a fait le chemin inverse. Arrivé dans le club de La Nucia, au 4e niveau national, il a aidé son équipe à terminer leader et vainqueur des play-offs, jouant 30 matchs et marquant 1 but.



En Turquie, Guy-Michel Landel a fait également une belle saison avec Bandirmaspor. Avec 38 matchs disputés, et 6 buts marqués, il est l’un des éléments déterminants qui a permis au club d’accéder à la finale (perdue) des barrages d’accession à la SuperLig.


Quelques mots aussi de Quentin Beunardeau qui a gardé les buts 18 fois de Leixoes cette saison, en 2e division portugaise, finissant à la 8e place. Mathieu Gonçalves, lui, a connu beaucoup de blessures qui l’ont empêche d’apparaitre plus que 18 fois avec le maillot de Neuchâtel Xamax, en Suisse. Quant à Mickaël Poté, s’il avait commencé la saison en Turquie avec Menemenspor (9 matchs, 0 but), il s’est ensuite exilé vers le championnat de Chypre du Nord sous le maillot de Magusa TGSK à partir de janvier. Un championnat que vient de rejoindre Stéphane Sessègnon.


En Grèce, Kevin Yoke semblait en mesure de se relancer en signant début février en 2e division, avec l’Apollon Larisas. Présent sur le banc pour son 1e match, il n’est plus apparu depuis sur la feuille de match.


Enfin, signalons également les performances en Suisse de Mamoudou Mara, auteur de 5 buts avec Farvagny en 5e division (le club finit 7e sur 14), alors qu’un cran au-dessus Guy Ibongo a joué environ 18 matchs pour 3 buts avec le CS Chênois (8e).


Hors Europe


C’est dans la confédération asiatique que l’on retrouve le plus d’anciens manceaux, hors d’Europe. Coïncidence, ils étaient notamment 3 à se retrouver dans la deuxième division d’Arabie Saoudite, avec des fortunes diverses.



Mamadou Soro a ainsi remporté le championnat avec Al Khaleej, scorant semaines après semaines, pour devenir le 2e meilleur buteur du championnat (16 buts). Des performances qui pourraient attirer l’œil d’autres écuries de la région. Modibo Maiga n’a pas été en reste devant les buts. Avec 14 réalisations, il n’est pas loin derrière l’Ivoirien. En revanche, Hajer, son club, termine 4e et rate donc la montée. Quant à Franck Julienne, cela aura été beaucoup plus laborieux. Al Kawkab finit en effet 19e et est donc relégué. L’ancien burgien a inscrit 2 buts à titre individuel.


Ils sont 2 en Malaisie. Hérold Goulon a finit l’année 2021 avec Sri Pahang avant débuter la nouvelle saison locale sous les couleurs de Negeri Sembilan FC. Un début en fanfare pour le massif défenseur qui a inscrit 5 buts en 7 matchs. De son côté, Kervens Belfort est arrivé début janvier dans ce pays après son aventure au Bangladesh où il avait inscrit 17 buts la saison passée. A Kelantan désormais, il a trouvé les filets à une reprise pour le moment.



En Chine, Jiaqi Zhang a aussi changé de club récemment. Il passe de la deuxième division avec Sichuan Jiuniu (23 matchs, 4 buts, et une place de 8e) au premier niveau national en rejoignant Zhejiang FC depuis le mois d’avril.


Alors qu’on le pensait retirer des terrains, Daisuke Matsui a décidé au début d’année de rechausser les crampons. Direction le club de Yokohama SCC, qui évolue en J3 League. Il a pour l’instant joué 3 rencontres. Rappelons qu’il a 41 ans !


Enfin, pour terminer ce tour d’Asie, citons également Yrondu Musavu-King qui aura joué 2 matchs avec Bengaluru, en Inde, avant de se blesser. Idir Ouali a rejoint le championnat d’Oman en octobre dernier pour le club de Bahla, 11e du championnat. Enfin, Mamadou Wagué est arrivé fin janvier en Irak pour signer au club de Zakho SC (9e du classement).


Les Anciens Manceaux sont aussi représentés en Afrique. Notamment avec Sofiane Khedairia. Le gardien évolue toujours à l’ES Sétif, en 1e division algérienne. Blessé à la main une grande partie de la saison, il est revenu en action en mars pour aider son club un peu en difficulté en championnat (9e actuellement) mais surtout participer à la Ligue des Champions africaine, où il a atteint les demi-finales. Toujours en Algérie, Brahim Boudebouda a lui rejoint le RC Kouba en octobre, actuellement 3e de deuxième division. Enfin, le sénégalais Ousseynou Cavin Diagne a signé en janvier pour Zarzis, en L1 tunisienne. Mais il n’est apparu que 3 fois pour le moment.



Enfin, de l’autre côté de l’Atlantique, Marcelo Estigarribia avait mal fini 2021 avec l’Olimpia Asuncion (seulement 4 matchs joués). 2022 a bien mieux redémarré, toujours dans le même championnat paraguayen, mais avec le maillot de Club Sol de America : 14 rencontres disputées déjà, 2 buts marqués et un brassard de capitaine récemment récupéré.


Roland Lamah, lui, avait démarré l’automne 2021 au deuxième niveau américain, à Kansas City, inscrivant 4 buts en 14 matchs. Après la fin de son contrat en décembre, il n’a pas resigné dans un nouveau club aux dernières nouvelles.





59 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout