Le bilan des Anciens #4 : championnats amateurs

Petit tour d'horizon, non exhaustif, des différentes performances des anciens joueurs passés par Le Mans FC, dans les divisions amateures cette saison.


National 2


Ils étaient 15 au départ pour tenter de décrocher leur billet pour le National. Deux y sont parvenus alors qu’à l’inverse deux autres ont connu une saison galère ponctuée d’une descente en N3.


Honneur d’abord aux lauréats. En premier lieu, un ex-Manceau qui avait quitté la Sarthe il y a à peine un an : le gardien Jérémy Aymes. Le portier, né à Martigues, est revenu dans sa ville d’origine pour apporter toute son expérience. Et la greffe a très bien prise. Malgré une saison passée dans le rétroviseur du GOAL FC, le FCM a finalement accéléré dans la dernière ligne droite pour s’offrir le droit de revenir au 3e niveau national. Avec 27 matchs disputés, et 9 clean sheets réalisés, Aymes a été de loin l’un des plus déterminants dans cette ascension.



Dans le groupe D, un mano a mano aura eu lieu jusqu’à la dernière minute entre deux anciens milieux manceaux, tous deux âgés de 30 ans : Loïc Baal (Le Puy) et Victor Elissalt (Bergerac). C’est le premier qui obtient le précieux sésame après avoir, lui aussi, délivré une grosse saison avec 28 matchs disputés mais aussi 4 buts et 4 passes décisives. Elissalt aura aussi tout donné, jouant quasiment autant, marquant 1 but et offrant 6 passes décisives.



A noter toujours dans ce groupe D, la 5e place réalisée par Angoulême, coachée par David Giguel. Et la 8e place de Canet-Roussillon où a performé l’attaquant Thibault Rambaud, auteur de 9 buts et 7 passes en 24 matchs.


Dans le groupe C, celui de Martigues, 5 autres anciens étaient présents aux côtés de Aymes. Et c’est un autre gardien qui s’est illustré : Cédric Mensah termine 5e avec Jura Sud Foot, délivrant notamment 8 clean sheets sur ses 26 prestations. Sa saison aura aussi été marquée par ce pétard envoyé à quelques centimètres de lui par les supporters de Saint-Etienne en Coupe de France, et nous n’étions qu’en janvier…


Après avoir quitté Créteil à l’intersaison, Jason Buaillon avait choisi de redescendre d’un cran pour une aventure à Louhans. Sa saison aura été correcte à l’image de son club, toujours présent en haut de tableau. Le manceau d’origine a joué tous les matchs de la saison, et inscrit 1 but.


En revanche, on pourra qualifier de déceptions les saisons de deux des favoris initiaux : Hyères et Toulon. Dans le club du président Boudjellal, Tom Duponchelle a disputé 23 matchs et même marqué 1 but (en janvier contre Grasse). Son nom circulerait pour un retour en National avec un autre maillot. A Toulon, c’est Aurélien Tertereau qui a passé une saison maussade. Gêné par les blessures, il a disputé 14 matchs en tout, et marqué 1 but.


Enfin, toujours dans ce groupe C, Ali Bamba a participé à une vingtaine de rencontres sous le maillot de Marignane-Gignac, ancien pensionnaire de National. Saison assez discrète, le club finit 12e.


Dans le groupe B, un seul "Ancien" était en lice : Mory Koné, avec l’Entente Sannois-Saint-Gratien. Malgré une saison ponctuée par 27 matchs, le défenseur n’a pas empêché le club de terminer bon dernier, et s’enfoncer un peu plus vers le National 3.


Dans le groupe A, la meilleure place revient à Arnaud Archimbaud avec Chartres. Le capitaine emblématique a effectué une grosse saison de nouveau, avec la bagatelle de 4 buts et 8 passes décisives à son actif, performances décisives dans la 3e place obtenue par le club d’Eure-et-Loir.


Belle saison aussi pour Saint-Pryvé-Saint-Hilaire (6e), l’un des sparring partners du club manceau l’été dernier. Malgré sa place de doublure, le gardien Jordy Claveau aura disputé 8 matchs de championnat, alors que Rodrigue N’Cho s’est retrouvé titulaire à 13 reprises sur ses 17 apparitions.


Individuellement, Omaré Gassama aura délivré la marchandise. Le défenseur de Poissy a marqué 6 buts et joué 28 des 30 matchs de la saison. Malheureusement, l’exercice se termine à une décevante 12e place.



Mais ce n’est rien comparé à la désillusion connue par Romorantin. Souvent bien placé les saisons précédentes, le club solognot finit 14e et se retrouve relégué. A l’image de son équipe, Yoan Pivaty aura vécu une saison galère ponctuée par des nombreux pépins physiques qui l’éloigneront souvent du terrain. Titulaire à 9 reprises, le martiniquais a participé au total à 17 rencontres, sans marquer.


National 3


En N3, trois anciens ont brillamment obtenu leur ticket pour le N2. Bravo donc à Cyriaque Louvion avec Thonon Evian (17 matchs disputés), Valentin Tacheau avec le Racing (longtemps blessé, il aura joué 11 matchs au total) et Arnaud Billeaux avec l’Olympique Saumur (20 matchs, 1 but).



Saumur qui termine en tête d’un groupe composé de la réserve mancelle mais aussi du Sablé FC, vivier le plus important d’ex-mucistes en France. Les Saboliens, coachés par Jérôme Drouin, terminent finalement à la 10e position, avec un effectif comprenant Moussa Doumbia (24 matchs joués), Corentin Guiet (21 matchs, 3 buts), Emmanuel Thibault (12 matchs), Anthony Derouard (14 matchs, 2 buts), Moussa Simaga (11 matchs), Florian Robert (14 matchs, 1 but), Nelson Kabeya (23 matchs, 6 buts) et Benjamin Riclin (13 matchs, 1 but), alors que Fousseyni Cissé, blessé, n’aura pas disputé la moindre minute. Un groupe qui comprenait également Le Poiré-sur-Vie de Cédric Tangatchy (21 matchs, 1 but) qui finit 7e, et l’AS Sautron entrainée par Eddy Capron, lanterne rouge.


Dans les autres régions, notons la 5e place obtenue par le Gazélec Ajaccio de Jérémy Choplin qui aura joué une vingtaine de rencontres sans pouvoir assurer une remontée aux Corses. Les Gaziers finissent tout de même devant Istres (11e), où Jonathan Béhé a inscrit 9 buts en 23 matchs.



Dans le groupe de Thonon, Chambéry s’est classé à une belle 4e place. Dans son effectif, on retrouvait Tom Viard, apparu 19 fois. En Ile-de-France, Enoch Ndengila n’a vu son nom inscrit sur la feuille de match qu’une fois avec Les Mureaux. Dans le Centre-Val de Loire, Victor Simon a terminé 8e avec Avoine, en disputant 18 matchs.


Dans la région Grand Est, 3 anciens se sont croisés. C’est Fadil Sido, avec Sarre-Union qui termine devant (4e). Il a disputé 18 matchs pour 1 but. Brice Boutantin avec Biesheim est 6e, mais n’aura que peu joué (6 matchs). Enfin, Mulhouse, désormais entrainé par Cédric Fauré, finit 6e. Massiré Kanté n’y sera apparu que 2 fois.


La déception de la saison vient des Hauts-de-France. Arrivé en janvier, Anthony Koura n’a pu sauver le club du Touquet d’une relégation en Régional 1. Malgré ses 3 buts en 10 matchs, l’équipe termine dernière.


Enfin les félicitations à Jean-Marc Trinita qui a réussi à faire monter le Racing Besançon en N2. Le coach devance d’une place son homologue du FC Gueugnon, Philippe Correia. En Nouvelle-Aquitaine, Anglet, entrainé par Cédric Pardeilhan, finit à une belle 3e place derrière le Stade Bordelais et Bayonne.


Et en-dessous


Un coup d’œil rapide en Régional 1 pour mentionner la bonne saison du club de Ghislain Gimbert, qui termine 2e avec le FC Métropole Troyenne. Belle performance aussi de Saint-Nazaire, champion des Pays-de-Loire, qui a reçu l’arrivée de Yoann Poulard, ancien manager à l’AC Ajaccio, dans l’équipe d’encadrement.



Ce fut moins évident pour James Jean-François, avec Vichy (10e), ou encore le Coulaines de Willy Bolivard et Samuel Bouhours (10e). La Suze finit à la même position dans l’autre groupe, avec ses anciens manceaux (Bouhenni, Lair). Enfin très mauvaise saison pour Abdou Dieye qui termine avant-dernier de son groupe dans l’Hérault avec le club de Cers-Portiragnes. Et pire encore, Trélazé termine lui dernier malgré l’arrivée en renfort du gardien international gabonais Didier Ovono.


En Régional 2 mention bien pour Spay (4e) avec Elipold Boudzoumou et Thomas Gerbault. Le Villaret de Yannick Yenga termine 7e, juste devant Changé entrainé par l’ancien muciste Gilles Papillon. Quant à Mamers, le club de Clément Kahassi finit sa saison à la 10e place.


En R3, on notera la 5e place de Beaumont-sur-Sarthe, club de Paul-Loup Brosseau. C’est à ce niveau aussi que d’anciennes gloires exercent désormais comme coach : Thierry Saxemard à Foissiat-Etrez (4e en Auvergne), David Charriéras à Thiviers (dernier en Nouvelle-Aquitaine) ou encore Albert Falette à Belleville Football Beaujolais (également dernier de sa poule).


En départemental, mentionnons la relégation de Foot Vallon, l’équipe précédemment entrainée par Martin Douillard. L’ancien muciste, qui a pris les rênes des U15 de Rodez, continue toutefois à y performer come simple joueur.



58 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout