Laurent Pruneta : "Le vestiaire était au bord de l'implosion"

Avant chaque match à l'extérieur, la Tribune Mancelle met en avant un acteur de l'équipe adverse. Cette semaine, nous avons eu la chance d'interviewer le journaliste, Laurent Pruneta, qui avait déjà joué le jeu la saison dernière pour le Red Star. Cette fois-ci, on a décidé de parler de l'ambitieux promu, Versailles.





Bonjour Laurent, pouvez-vous vous présenter pour ceux qui ne vous connaissent pas ?


Bonjour à tous. Je suis Laurent Pruneta, journaliste au Parisien où je suis particulièrement la L1, la L2, le National et le cyclisme. J'ai toujours eu un intérêt particulier pour la L2, le National et le foot amateur. J'en profite pour dire qu'avec des collègues, on vient de lancer un site sur le foot amateur, @13heuresFoot. Un grand format chaque jour à 13 heures sur un acteur de ce foot «d'en bas». La semaine dernière, on a d'ailleurs consacré un long article sur Stephen Vincent, l'ancien capitaine du Mans. J'invite tous vos lecteurs et supporters du Mans à venir suivre @13heuresFoot sur nos différents réseaux sociaux. Il y a d'autres sujets sur Le Mans dans les tuyaux.




Parlons football, Versailles reçoit Le Mans, c’est l’affiche de cette 9ème journée de championnat, Versailles présente un projet avec beaucoup d’ambitions, pouvez-vous nous le décrire rapidement ?


Versailles a toujours été un bon club formateur en Ile-de-France. Dans les année 80, il était en D3. Versailles est monté en N2 en 2020, la saison du COVID. Au printemps 2021, il a changé de dimension avec l'arrivée de nouveaux actionnaires, le groupe immobilier City. Ils avaient déjà essayé de reprendre d'autres clubs comme le Red Star où ils ont été des actionnaires minoritaires. City a insufflé de nouveaux moyens financiers au club. Les résultats ne se sont pas fait attendre avec une montée en National et la demi-finale de la Coupe de France la saison dernière. Mais il y a quand même une petite crise interne avec le départ en novembre 2021 du président depuis 18 ans, Daniel Voisin.

Pendant le mercato, le club a attiré de gros noms comme Lens, Lemoine ou encore Alioui, forcément on projette naturellement le club en haut du classement. Est-ce qu’on a pas peur que la mayonnaise ne prenne pas ?


Forcément, quand on voit un tel recrutement et les salaires proposés, ça interpelle... Il y a aussi eu des soucis internes. Le coach Youcef Chibhi a obtenu les pleins pouvoirs. Le Directeur Général Jean-Luc Arribart a lui, été mis un peu de côté. Il n'a plus le droit de parler aux joueurs et de rentrer dans le vestiaire! Après, il y a eu l'affaire judiciaire qui touche le coach Youcef Chibhi. Le vestiaire était au bord de l'implosion, il y avait les pros Chibhi et ceux qui ne voulaient plus jouer pour lui. Mais finalement, tout le monde est rentré dans le rang. Plus personne n'évoque l'affaire en interne. Après, il faut voir comment le groupe réagira quand le match sera difficile. On a eu un aperçu à Concarneau où Versailles a craqué (4-1). Mais globalement, alors que c'était pas simple avec autant de nouveaux joueurs qui arrivaient de L1 et L2, la mayonnaise a quand même pris.





Versailles était encore inconnu dans le paysage du football français jusqu’à cette demi-finale de Coupe de France perdue contre Nice (0-2), la saison dernière. Le club a beaucoup d’ambitions, serait-ce trop rapide d’accéder à la Ligue 2 dès le printemps prochain ?


L'objectif est clairement de monter en L2 dès cette saison même s'ils ne le disent pas. On ne met pas autant de moyens pour jouer le maintien ! Après, il faut que les structures progressent encore. Le centre d'entrainement à Porchefontaine, c'est encore léger. Et il y a le problème du stade. Versailles joue au stade Jean Bouin à Paris, le stade des rugbymen du Stade Français. En L2 il ne serait pas homologué à cause de la pelouse synthétique. Des travaux vont être effectués au stade Montbauron de Versailles au niveau des pylones d'éclairage. Mais en L2, il ne serait pas homologué, non plus.

Parlons du match, Le Mans fait peur à domicile mais moins à l’extérieur, comment voyez-vous la saison mancelle de l’extérieur ?


J'ai eu la chance d'assister au match Borgo - Le Mans (2-2) en Corse. J'ai trouvé que Le Mans avait un gros potentiel offensif. Gnanduillet que j'avais vu débuter il y a une dizaine d'années avec les U19 du Racing CF, c'est très fort. En revanche, défensivement, ça m’a paru un peu plus friable.




Versailles a enrôlé un ancien manceau, Loïc Damour, comment se passe son début de saison et son intégration dans ce groupe ?


6 matchs joués, 4 titularisations. Un peu neutre encore. Il n'a pas encore donné sa pleine mesure. Au milieu, il y a beaucoup de concurrence.

Invaincu à domicile, Versailles peine depuis trois matchs, comment voyez-vous cette rencontre ?


Je vois une rencontre assez ouverte avec des buts. C'est vrai que Versailles marque un peu le pas en ce moment avec une défaite et deux nuls. Ce sera un match un peu révélateur pour eux.

Enfin pour finir, un petit prono ?


Un nul avec des buts. 1-1 ou 2-2

119 vues0 commentaire