Issouf Macalou, un vent nouveau pour Le Mans FC

Fidèle à ses habitudes, Le Mans FC a une fois de plus choisi la forme du prêt pour attirer un nouvel élément dans son effectif. Cette fois-ci, c’est un club de L2 (Valenciennes) qui joue le rôle du prêteur : Issouf Macalou, avant-centre gaucher de 22 ans et 1m85, est la nouvelle recrue sarthoise de cet été. La Tribune Mancelle vous le présente.



L’histoire d’amour qui unit l’équipe du Mans et la Côte d’Ivoire n’en finit pas de s’éterniser… Déjà ravivée par la venue d’Ibrahim Cissé quelques semaines plus tôt, c’est donc un nouvel « Éléphant » qui débarque en Sarthe. Comme 10 anciens joueurs de l’équipe première mancelle (parmi lesquels Didier Drogba, Stéphane Diarra, Romaric ou encore Roland Lamah), Issouf Macalou est né à Abidjan.


Mais c’est bien dans la banlieue parisienne qu’il fait ses gammes footballistiques. Entre 10 et 18 ans, il porte les couleurs de l’AS Meudon (Hauts-de-Seine). Il réalise une belle saison 2016-2017 avec le groupe U19 DHR coaché par Kamel Koudache, ce qui lui vaut alors d’attirer les regards de plus grands clubs, parmi lesquels Sochaux.


Pour son ultime année en U19, il rejoint alors le centre de formation sochalien à Seloncourt et il va rapidement intégrer l’effectif de l’équipe B qui évolue en N3. Pendant 2 saisons, il performe avec les Lionceaux. Alignant plus d’une quarantaine de rencontres, il inscrit 11 buts, dont 8 lors de sa première année.


Sur le front de l’attaque, il est très souvent associé avec Victor Glaentzlin, tandem qui pourrait faire de nouveau des ravages en National cette saison. Leur binôme vit de belles heures dans le Doubs, se donnant chacun des actions de but, et emmenant leur équipe en tête du championnat. Mais l’un comme l’autre vont connaître des pépins physiques et, notamment pour Macalou, une rupture partielle des ligaments croisés, le tout le mettant hors circuit pendant près de 6 mois. L’issue est donc malheureuse puisqu’aucun contrat professionnel ne lui sera proposé à la sortie, alors que certains comme Omar Daf (entraîneur de la réserve à l’époque) voyaient pour lui un avenir radieux.




Qu’à cela ne tienne, l’aventure continue pour lui, et même au niveau supérieur puisqu’il rejoint Louhans-Cuiseaux, en National 2, à l’été 2019. Rarement titulaire, l’attaquant franco-ivoirien se distingue tout de même en inscrivant 4 buts en début de saison. Mais trop peu utilisé, il change de tunique (mais pas de division) l’hiver suivant pour rejoindre le club de Monts d’Or Anse Foot, dont le coach n’est autre que l’ancien défenseur international brésilien Cris.




Macalou aurait difficilement pu connaître pire démarrage dans son nouveau club. Au bout de sa deuxième apparition seulement, il reçoit un carton rouge contre Saint-Priest moins d’un quart d’heure après son entrée en jeu, pour un tacle à la cheville trop appuyé. Sentence implacable : 5 matchs de suspension. Puis arrive l’arrêt des championnats pour cause de pandémie.


C’est donc en 2020/2021 qu’Issouf se révèle complètement aux yeux du grand public, toujours dans le même club mais rebaptisé entre-temps GOAL FC. Arnaud Clément, journaliste au Progrès, se souvient pourtant que rien n’était gagné au démarrage : « En début d’exercice, il était davantage sur le banc en complément du n°9 passé par Grenoble, Nicolas Belvito. Mais au fil des semaines, il a pris de plus en plus de place et l'a poussé sur le banc ».


Au sein d’un trio d’attaque très en forme, associé à Malhon Barty et Malick Assef, il gagne en confiance. Son entraîneur n’y est sans doute pas pour rien et la presse locale constate de gros progrès notamment dans son jeu sans ballon et son replacement. Pour Arnaud Clément, ce sont surtout ses qualités de vitesse et de percussion qu’il retient. Côté finition, rien à dire : il inscrit 6 buts lors des 9 premiers matchs du championnat, faisant de lui le meilleur scoreur de la division au moment où s’arrêtent de nouveau les niveaux amateurs. Auparavant, il a également le temps de planter trois fois en Coupe de France, et notamment un doublé au 5e tour contre Bourg-en-Bresse (N1) pour participer à l’élimination du club de Romain Montiel (4-2). Autant de faits marquants qui amènent même son nom à être évoqué pour intégrer la sélection Espoirs ivoirienne.


S’il se retrouve dans l’impossibilité de jouer alors, les sirènes du monde professionnel vont pourtant rapidement venir à lui. Ce qu’il n’avait pu obtenir à Sochaux, c’est bien Valenciennes qui va le lui proposer. Fin janvier de cette année 2021, il signe donc son premier contrat pro, qui l’engage jusqu’en juin 2024 avec le club du Hainaut.


Du N2 à la L2, la promotion est belle, mais comme nous le rappelle le compte @VAFCinside, qui suit de près l’actualité des Rouge et Blanc « il faut forcément un temps d’adaptation ». A sa décharge, « difficile de juger sur son niveau, il est arrivé fin janvier dans une équipe totalement désorganisée, qui ne jouait plus rien et était un peu en roue libre. Mais c'est un joueur intéressant et qui a encore une grosse marge de progression. Il s'est bien intégré au groupe ».


Sur ses 12 matchs, il sera titularisé à 4 reprises et notamment lors des 3 dernières journées du championnat. Il inscrit son tout premier but en professionnel le 8 mai dernier, lors de la lourde défaite à domicile contre Le Havre (3-5) : un tir à l’instinct à la suite d’une remise de Moussa Guel.



Semblant sur une trajectoire ascendante depuis quelques mois, on pouvait légitimement supposer qu’Issouf allait tenter de gagner sa place de titulaire au sein du VAFC. Mais les projets de recrutement en attaque du club nordiste ont sans doute joué dans ce dossier. Alors repartir un cran en arrière semble être une solution gagnant-gagnant pour le joueur et les deux clubs, à l’image du bilan positif qu’a connu son compatriote Jean-Philippe Krasso en Sarthe l’an passé.


Et puis, forcément, les retrouvailles avec le coach qu’il l’a révélé devraient être un élément plus que bénéfique dans l’adaptation rapide sur et hors du terrain. En novembre 2020, sur footmercato.net, Macalou déclarait à propos du technicien brésilien : « C'est une personne dont je sais qu'elle va beaucoup m'apporter. Le niveau auquel j'aspire, il y a joué, il sait de quoi il parle. Tous ses conseils sont bons à prendre si on veut avoir une chance d'atteindre ce niveau ».


Reste à savoir comment l’ancien Sochalien sera utilisé sur le terrain. Gaucher, on l’a dit, il n’hésite pas à jouer plutôt excentré. Son style le rapproche pour le coup de Bastian Badu, autre recrue estivale. Quelles que soient les descriptions sur le joueur, sa puissance et sa grosse frappe sont des éléments qui reviennent constamment. Ajoutons à cela de réelles qualités pour les dribbles et les centres, voilà un portrait qui a de quoi ravir les supporters du MMArena.


La Tribune Mancelle souhaite la bienvenue à Issouf Macalou et lui souhaite le maximum de réussite sous ses nouvelles couleurs !


320 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout