Grégory Berthier, l'expérience danoise

Fraichement relégué de Ligue 2, le FC Chambly connait un début de saison compliqué, prouvant une fois de plus que l'exercice suivant une relégation n’est jamais une partie de plaisir. Installés à la 11e place du championnat, les Camblysiens cumulent déjà 4 défaites en 9 journées. Il faut dire que l’effectif a subi de grands bouleversements à l’intersaison avec pas moins de 16 nouveaux joueurs ! Parmi eux, Bruno Luzi a vite compris qu’il pourrait s’appuyer sur l’expérience et le talent de Grégory Berthier, un des meilleurs Isariens depuis le début de la saison. Partons à la découverte du n°15 camblysien.


© FC Chambly Oise

A 25 ans, Grégory Berthier fait partie des ces jeunes espoirs du foot français qui n’ont pas (encore) pu concrétiser au plus haut niveau. Originaire de Gron, dans l’Yonne, il est repéré dès l’âge de 11 ans par le gros club du coin, l’AJ Auxerre. C’est avec l’AJA qu’il effectue toutes ses gammes de formation, avec beaucoup de succès puisqu’il est successivement appelé en équipe de France U17 et U19.


En mai 2014, c’est même une première consécration puisqu’il remporte la Coupe Gambardella, au Stade de France, en tant que capitaine de son équipe qui comprenait notamment Romain Montiel, Samed Kilic ou encore François-Xavier Fumu Tamuzo.

Suite naturelle, il signe son premier contrat pro le mois suivant puis est appelé dès la saison suivante dans le groupe professionnel dirigé par Jean-Luc Vannuchi et, malgré quelques soucis physiques, va disputer 16 matchs de Ligue 2 et inscrire 3 buts, alors qu’il n’a pas encore 20 ans. En apothéose de cette saison, il est même titulaire en finale de Coupe de France face au Paris SG (battu de justesse 1-0). Le gaucher récidive avec une nouvelle belle saison en 2015/2016 (22 matchs de Ligue 2, 3 buts).


© Stade de Reims

Naturellement courtisé, il répond aux sirènes du Stade de Reims qui vient d’être relégué en Ligue 2, avec qui il signe un contrat de 4 ans à l’été 2016. Sous la houlette de Michel Der Zakarian il réalise sa saison la plus pleine à ce jour, avec 31 matchs disputés. Malheureusement pour lui, l’arrivée de David Guion la saison suivante sonne le glas de son aventure. Avec juste 6 apparitions sur tout l’exercice, certes il peut inscrire un titre de champion de France de Ligue 2 à son palmarès, mais le bilan sportif n’est pas satisfaisant et le pousse à voir ailleurs.


C’est par un prêt que l’opportunité se fait de rejoindre le Red Star, nouveau promu de L2. Plus souvent remplaçant que titulaire, il joue tout de même 21 matchs et côtoie cette saison-là à Bauer les actuels manceaux Julio Donisa et Maxence Derrien. S’en suit alors une saison blanche lors de son retour à Reims, où il ne peut goûter à la Ligue 1. Arrivé à échéance, le contrat de Berthier est sans surprise non renouvelé.


Après quelques mois de disette, il rebondit de manière étonnante en signant au Danemark, à Vendsyssel, club de la petite ville de Hjorring, qui évolue au deuxième niveau national. Cet exode a du bon pour Grégory qui réalise un très bel exercice en jouant 25 matchs entre octobre et mai, et inscrivant 3 buts. Il est même élu meilleur joueur de l’année de son club.



Se rappelant aux bons souvenirs du football français, c’est Chambly qui lui permet de revenir sur le sol national en juillet dernier. Une belle opportunité pour le club qui met donc le grappin sur un joueur encore jeune mais déjà expérimenté de près de 100 matchs de Ligue 2.


D’ailleurs, Bruno Luzi ne s’y trompe pas : hormis lors de la 1e journée, il titularise le milieu de terrain à chaque match depuis le début de saison. Et même si les résultats ne sont pas encore réguliers, les performances de Grégory restent, elles, largement au niveau, en témoigne notamment les deux « étoiles Actufoot », récompense décernée par les staffs adverses, lors des matchs contre Orléans et Annecy. Il se signale également avec une passe décisive contre le Red Star, mais aussi un but inscrit en toute fin de match contre Bastia-Borgo (2-2) arrachant avec les tripes une égalisation à 10 contre 11, ainsi qu'une autre réalisation le week-end dernier face à Avranches.



Attention donc pour nos Manceaux de ne pas voir en Chambly une simple bête blessée. A l’image de Grégory Berthier, sans doute un des dribbleurs les plus efficaces du championnat, l’effectif du FCCO a tout pour venir faire mal aux Sang et Or dans leur antre du MMArena.



32 vues0 commentaire