Grève d'envie...

Sous un soleil du mois de mai, les Manceaux recevaient l'US Avranches pour le compte de l'avant-dernière journée de National. A la recherche d'une victoire depuis 7 rencontres, Le Mans FC voulait bien finir sa saison devant ses supporters. Ces derniers étaient peu nombreux dans les travées du MMArena. De plus, le Virage Sud a décidé de faire une grève de chants durant toute la rencontre pour montrer leur mécontentement sur la saison 2021-2022.



© Mickaël Bruneau Photographie


Ce qu'on a aimé



Ebene-Talla a ouvert son compteur en professionnel | © Nicolas Gosset



Une bonne entame de match : Malgré le résultat, les Manceaux ont pourtant bien débuter la rencontre avec plusieurs opportunités. Les hommes de Cris avaient le pied sur le ballon et laissaient paraître une bonne soirée. Martin Rossignol a offert une des plus belles actions à Amir (18') mais ce dernier a buté sur un Beuve, attentif. Une autre action aurait pu très bien finir au fond, le coup-franc de Julien Bègue (13') ou encore Gnanduillet qui remet sur le jeune Amir qui ne parvient pas à battre le portier normand (31').


La jeunesse sauve la mise : Citée à plusieurs reprises dans les bons points de nos résumés, les jeunes manceaux sont encore en vogue ce vendredi soir. Cris a une offert la première titularisation à Martin Rossignol qui a été convaincant, remuant et très actif dans l'entrejeu. On peut citer également les satisfactions Amir, Lehoux et Ebene-Talla. Le premier a encore été remuant sur son côté et s'est procuré quelques occasions. Convoité par l'étage du dessus, Zaïd Amir pourrait être un élément essentiel la saison prochaine.


Le premier but d'Ebene-Talla : Son but est peut être le résultat de la prestations des "jeunots", Ryan Ebene-Talla a égalisé à la 64' en reprenant d'une tête rageuse le coup-franc de Vargas-Rios. Un coup de casque qui lui offre son premier but en professionnel après 14 apparitions. Bravo Ryan !


Ce qu'on a moins aimé :



Moussadek a écopé d'un carton rouge | © Mickaël Bruneau Photographie


L'expulsion de Moussadek : Belle surprise de cette saison, Djamal Moussadek a perdu le contrôle dans ce match. Averti avant la pause, le jeune défenseur a commis la faute du "dernier défenseur", selon nous, et est rentré aux vestiaires à la 56' suite au carton rouge sorti par l'arbitre. Suite à cet événement, l'US Avranches a ouvert la marque sur un coup-franc parfaitement négocié par Boussaïd.


Gnanduillet, encore une copie bien pâle : En difficulté depuis quelques rencontres, l'attaquant ivoirien arrivé cet hiver, a encore éprouvé quelques lacunes dans le secteur offensif. Malgré quelques centres intéressants venant de Vargas-Rios ou encore Lauray, Armand Gnanduillet a peiné à mettre en avant son jeu de tête qui lui pose problème depuis quelques rencontres.


Une fin de rencontre en roue libre : Les spectateurs étaient peu nombreux dans l'antre parallèle à la ligne droite des Hunaudières. Ces quelques valeureux ont assisté à un dernier quart d'heure plus que compliqué où les Sarthois ont totalement lâché prise dans l'envie et la conviction. Les Normands en ont profité pour prendre le large par l'intermédiaire de Kassa (78') et Pollet (87'). Entre temps, on a senti que les hommes de Cris étaient pressés de prendre leur vacances. Patience, il reste une semaine.



La prestation de l'arbitre : Anthony Ustaritz



© FFF


Anthony Ustaritz et les Manceaux se retrouvaient pour la troisième fois de la saison après Bourg et Sedan. Comme dit dans le Labo, l'homme en noir avait déjà expulsé un manceau (Cissé face à Bourg) cette saison, il n'a pas dérogé à la règle en expulsant Moussadek. Hormis les sanctions (jaune et rouge) contre Djamal, l'homme en noir a été sage ce soir. Pas de cartons pour Avranches et peu d'erreurs dans ces décisions.


Fiche technique :


LE MANS FC : Patron – Lauray, Ebene Talla, Moussadek, Vargas Rios – Lehoux, Hafidi (Cissé 67’), Rossignol – Bègue (Fadiga 74’), Gnanduillet, Amir (Macalou 74’).


US Avranches : Beuve – Launay (Boussaid 33’), Lemeray, Voyer, M’Dahoma – Boateng, Talal (Kassa 67’), Magnon – Piechocki (N'Landu 62’), Lamrabette, Bianchini (Pollet 67’)

89 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout