État des lieux des forces en présence


Suite à la vague de départs, Le Mans FC se retrouve décimé en défense. La casse est davantage limité dans l’entre-jeu ainsi que sur le plan offensif. Revue d’effectif des joueurs actuels et analyse des recrues prioritaires.




Patron maintenu numéro 1 en attendant un renfort ?


C’est l’une des rares bonnes nouvelles de ce mercato estival. Pierre Patron sera toujours sang et or pour le compte de la saison 2021-2022. Pourtant, le portier (dont le contrat expire en juin 2022) n’a pas manqué de sollicitations à l'étage supérieur. Gardien remplaçant ces dernières saisons, Jérémy Aymes a plié bagages pour le FC Martigues. Ewan Hatfout, ex-numéro 3, se retrouve ainsi propulsé numéro 2 dans la hiérarchie.

Un troisième gardien est donc attendu en Sarthe.




Trois-quart de la défense à rebâtir !





Il ne pourrait rester trace que de deux défenseurs de la saison dernière. Il s’agit d'Alexandre Vardin et Ryan Ebene Talla. En effet, Pierre Lemonnier dispose d’un bon de sortie. Le capitaine Manceau peut s’engager librement (le Stade Malherbe de Caen se serait manifesté). Quant à Augustin Pascaud, Thierry Gomez lui a signifié qu’il évoluera avec la réserve. Enfin, la possible promotion de Dorian Chailleux au sein des professionnels a été subodorée.

Au final, même si l'ex-latéral droit de Quevilly est en mesure de faire l’intérim comme stoppeur, une charnière centrale est à reconstruire; Constat identique au poste de latéral gauche.





Quatre milieux de terrain pour trois places...




Durel Avounou, Maxime Bernauer, Ibréhima Coulibaly et Hamza Hafidi : tous seront présents à la reprise ce lundi 28 juin. Baptiste Loison, auteur d’une seule apparition dans le groupe en National, pourrait bien intégrer définitivement l’équipe première.

En attendant les diverses recrues dans ce secteur de jeu peu amoindri, la question est : qui sera sacrifié dans le “433 type” du nouvel entraîneur Cris ? L'ancien Rennais et l'international Mauritanien pourraient bien batailler pour décrocher ce rôle de sentinelle dans ce trident en pointe basse. Alors que l'ancien joueur de Caen et le numéro 10 Manceau dont les profils sont plus offensifs, sont les plus à même pour occuper les deux pointes hautes de ce triangle.




Une ligne d’attaque très rajeunie



Ghislain Gimbert et Georges Gope-Fenepej n’ayant pas été conservé; Seuls Julio Donisa et Julien Bègue font office de chevronnés dans le secteur offensif. Pour les épauler, on retrouvera le fameux trio Aiko - Gouletquer - Tomi qui avait semé la zizanie il y a quelques mois suite à une sortie nocturne dans un appartement bondé en pleine crise sanitaire.

Toutefois, un doute plane sur la présence de l'attaquant axial. Sera-t-il mis à la disposition de la réserve à l’image de son acolyte Augustin Pascaud ? Victor Glaentzlin garnira toujours les rangs Manceaux. Reste à savoir si le numéro 9 Sarthois occupera la pointe de l’attaque mancelle malgré la présence de l'ancien buteur de Clermont.




En conséquent, un vaste chantier attend le coach et son staff. Ils devront tout particulièrement s'atteler à redessiner une arrière-garde digne de jouer les premiers rôles en N1.

314 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout