En route vers la saison 2021/2022 !


(Un MMArena resplendissant prêt à accueillir néo-joueurs et supporters manceaux)

© La Tribune Mancelle


Si les incertitudes persistent coté « sang et or », le temps passe malgré tout et il convient de se projeter, maintenant, sur cette nouvelle saison qui arrive et qui devrait nous réserver à nouveau de belles surprises, nous l’espérons tous.


Des surprises, nous en avons eu ces dernières semaines, c’est peu de le dire. À ce moment crucial de l’année, nous aurions pu nous attendre à une intersaison agitée côté Le Mans FC mais force est de constater, que c’est plutôt le calme plat qui règne à la Pincenardière et cela à une dizaine de jours de la reprise officielle… Sans étonnement, le retour des joueurs prêtés (Krasso, Costa, Brahimi et Goncalves) vers leurs clubs respectifs était prévu de longue date alors que certains en fin de contrat, se sont vu signifier la fin de l’aventure en terre sarthoise, Aymes (Martigues N2), Gope-Fenepej, Etuin (Concarneau N1), Gimbert, Yoke, Veigneau et, plus surprenant, les non-conservations de Benjaloud Youssouf et Jérémy Choplin (Luxembourg). Des choix sportifs pas toujours assumés de la part du club et dont le dernier, plus particulièrement, aura fait réagir la sphère footballistique sarthoise, ainsi que bon nombre de supporters jusqu’au sein même de l’équipe de la Tribune Mancelle !


Si Pierre Lemonnier devrait, sans toute vraisemblance, rejoindre une formation de Ligue 2, ces derniers jours un intérêt plus ou moins prononcé du Stade Malherbe de Caen a été un moment avancé, un bon de sortie lui a été accordé par le club quoiqu’il arrive pour services rendus. Seul Alexandre Vardin (1 ans) et Makan Aïko (3 ans) ont resigné pour le moment alors que les jeunes Pascaud et Gouletquer, en balance défavorable pour continuer l’aventure, du moins en équipe fanion, ont réussi leurs examens de passage et seront du groupe professionnel la saison prochaine tout comme Dorian Chailleux, Ryan Ebene Talla et Baptiste Loison, promus à l’échelon supérieur.


Si notre club souhaite faire la part belle à ses jeunes pousses et entend lui donner une nouvelle impulsion, en interne une nouvelle réorganisation a été opérée ces dernières semaines au niveau de son staff technique, il va pourtant falloir que Le Mans FC avance également dans son recrutement. Entre la vente du club qui a pris du plomb dans l’aile, un budget ainsi qu’un effectif revu à la baisse, une nouvelle page est à reconstruire sans une seule arrivée à ce jour alors que nos principaux concurrents ont déjà ratissé large sur le marché des transferts, Cholet et Laval ont été les plus actifs à ce petit jeu, l’inquiétude grandissante autour du club phare sarthois commence à se faire ressentir fort logiquement et ce à tous les étages. Seul club de national à ne pas avoir encore recruter pour le moment, Cris est en négociation avec son confrère Juninho du côté de l’Olympique Lyonnais où quelques jeunes espoirs en devenir pourraient rejoindre les rangs manceaux, mais pour faire bonne figure et avoir de l’ambition, il faudra être très habile et dénicher quelques éléments expérimentés, pour relancer la machine « sang et or » !


Après deux derniers exercices conclus sur des échecs retentissants, il serait de bon ton de déjouer le fameux dicton « jamais deux sans trois » pour revoir briller les couleurs mancelles au sein de l’antichambre du football français !



206 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout