Des regrets à Chambly

Pour le compte de la 26ème journée, les Sarthois avaient à coeur de poursuivre leur série et leur quête du podium face à une équipe en méforme, Chambly (15e). Invaincus face à cette équipe, les hommes de Cris partaient favoris de cette rencontre. Retour sur cette soirée rocambolesque.


Ce qu'on a aimé :





Quel bijou de Damour : Sur un coup franc de Macalou qui a été repoussé par la défense de Chambly, Loïc Damour à l'entrée de la surface place une superbe volée dans la lucarne de Sourzac (3'). Imparable ! Un but qu'on devrait retrouver dans le top but de la journée.


Une équipe en confiance : Galvanisée par la série en cours, l'équipe mancelle était en place. Un jeu fluide et posé permettait aux Sarthois de bien faire circuler le ballon et de se procurer des occasions. Cette maitrise s'est notamment fait voir en première période où les partenaires de Vargas-Rios multipliaient les bonnes combinaisons pour inquiéter une équipe camblysienne asphyxiée.



Armand Gnanduillet a inscrit son 4ème but avec Le Mans FC | © Mickaël Bruneau Photographies

Gnanduillet, une nouvelle fois buteur : Percutant en pointe de l'attaque, l'attaquant ivoirien arrivé cet hiver, a inscrit son quatrième but de la saison sur un penalty à la 71ème minute. L'ancien attaquant des Hearts marque un but tous les deux matchs sous les couleurs mancelles. Hormis sa réalisation, Armand Gnanduillet continue de peser sur les défenses par son physique. Son expérience en Écosse fait le plus grand bien au collectif manceau. Seule ombre au tableau, son loupé en fin de rencontre qui aurait pu sceller le scénario du match.


Ce qu'on a moins aimé



Ibrahim Cissé, ici au sol (face à Laval) est sorti sur blessure | © Mickaël Bruneau Photographies


Un penalty généreux accordé à Chambly : Devant au tableau d'affichage et bien installé dans cette rencontre, Le Mans FC va concéder un penalty généreux (29'). En effet, l'arbitre a détecté une main d'Alexandre Lauray alors cette dernière semblait collé au corps. Chacun se fera son interprétation.


Le second but de Chambly : Alors que les Sarthois avaient fait le plus dur sur le penalty transformé par Gnanduillet (71'), l'équipe mancelle a sabordé cette avantage dès l'engagement camblysien. En effet, Alexandre Vincent, seul entre les défenseurs, est trouvé facilement par son coéquipier et trompe ainsi un Patron, à peine remis de ses émotions. Ce genre d'action ne doit pas se produire quand on veut prétendre à la montée.


Ibrahim Cissé, sorti sur blessure : En plus des points perdus dans l'Oise, le board manceau a vu son défenseur, Ibrahim Cissé sortir peu avant la mi-temps (45') en se tenant l'adducteur droit. C'est une mauvaise nouvelle car la présence de Cissé aux côtés de Moussadek est une donnée importante dans la réussite des Manceaux sur cette année 2022. On espère que son absence ne sera pas longue. Il doit passer une échographie lundi.


La prestation adverse





Totalement déstabilisée en première période, l'équipe entraînée par Bruno Luzi s'est bien réveillée après l'égalisation de Petkovic en posant beaucoup de soucis aux Manceaux. L'égalisation de Vincent prouve la force de caractère et le mental de cette équipe qui a su désorientée une équipe mancelle trop confiante par moment. Le point obtenu par le FCCO leur permet de revenir à 4 points de Sète (14ème). La saison est encore longue.



La prestation de l'arbitre


© FFF


L'ancien attaquant de Laval, Ludovic Genest était au sifflet ce soir. Il a rapidement sorti les cartons jaunes avec le premier pour Pierre-Charles (16') puis Petkovic (19'). Son bilan en terme de sanctions s'élève à 5 cartons jaunes dont 2 pour les Manceaux (Avounou 25' et Vargas-Rios 82'). On notera l'expulsion de Pierre-Charles à la 71ème pour Chambly.

Cependant, on pourra reprocher son mauvais jugement sur le penalty accordé à Chambly et quelques décisions qui semblaient controversées.


Fiche technique :


LE MANS FC : Patron - Lauray, Cissé (Coulibaly 45'), Moussadek, Vargas-Rios (c.) - Avounou (Donisa 60'), Damour, Hafidi - Fadiga (Bègue 70'), Gnanduillet, Macalou (Camara 70').


Chambly : Sourzac - Foura, Dauchy, Pierre-Charles, Umbdenstock - Callegari, Diako, Kilic, Berthier - Petkovic, Romil

50 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout