Cholet, prêts au combat





Le club


Le SO Cholet fait désormais partie des figures bien établies de ce championnat de National. Le club des Mauges, fondé en 1913, va en effet disputer sa 6e saison consécutive à ce niveau. Et pour tenter d’accéder à la Ligue 2, disputée une seule fois dans leur histoire (en 1974/1975), les Choletais ont été recherché un coach bien connu, Stéphane Rossi.


Le Corse, qui a échoué à sauver Bastia-Borgo la saison passée, a été rappelé par le président Erisoglu après un premier passage d’un an et demi de janvier 2020 et mai 2021. L’aventure s’était terminée à la fin du contrat du coach, qui n’avait pas souhaité renouvelé l’expérience à cause de soucis d’infrastructures pas en adéquation avec les ambitions. Ces problèmes seraient donc réglés désormais. Entre-temps, Richard Déziré aura occupé la fonction le temps d’une saison à peine avant d’être démis de ses fonctions avant même le glas du dernier exercice.


La saison 2021/2022




Présenté comme un sérieux outsider en début de saison, la mayonnaise n’aura jamais assez pris pour faire de Cholet un candidat crédible à la montée. Encore en course à la trêve (8e à 6 points du podium), le SOC termine finalement à la 13e place (son plus mauvais classement depuis 2018) mais avec un matelas assez conséquent de 10 points sur le premier relégable.


C’est surtout la défense qui aura posé problème avec 62 buts encaissés, soit le pire total de la division. Niveau offensif, les Choletais auront beaucoup compté sur Jarju, meilleur canonnier du club avec 9 réalisations, devant Le Méhauté et Lô (6).


Le mercato


S’il y a eu encore pas mal de changement dans l’effectif durant l’intersaison, cette fois le SOC s’est révélé prompt au démarrage pour que le groupe soit complet dès le début juillet, le tout sans faire passer d’essai. En complément des 5 joueurs dont le prêt s’est achevé (notamment Kocik, Njiké et Lô), plusieurs autres membres ont été invité à trouver un nouveau port d’attache : c’est le cas de Vincent Créhin (qui a rebondit à Granville) mais aussi de Ryad Hachem (Red Star), Mamadou Guirassy (Luxembourg) et Pierre Ruffaut (Andrézieux).


À l’inverse, Stéphane Rossi a pu conserver son duo Jarju/Le Méhauté et s’est entouré de valeurs sûres qu’il connaît bien : Kévin Rimane (Bastia-Borgo), Samuel Guibert (Bastia) ou encore Anthony Martin (Les Herbiers). Le SOC a aussi fait de belles affaires parmi les concurrents, telle la paire sedanaise Misiatu/Matondo, l’ex-boulonnais Thiam, le joueur de Villefranche Frédéric Injaï ou encore l’ancien d’Avranches Martin Expérience.


Arrivées : Glen Matondo (Sedan, libre) ; Tom Renaud (Lorient, libre) ; Stacy Misiatu (Sedan, libre) ; Abdoulkader Thiam (Boulogne, libre) ; Samuel Guibert (Bastia, libre) ; Frédéric Injaï (Villefranche, libre) ; Gaëtan Missi Mezu (Apollon Kalamarias, Grèce, libre) ; Anthony Martin (Les Herbiers, libre) ; Nathan Gassama (Troyes, libre) ; Moudja Sié Ouattara (Bordeaux, libre) ; Kévin Rimane (Bastia-Borgo) ; Martin Expérience (Avranches) ; Serigne Saliou Gueye (Ouakam, Sénégal)


Départs : Ryad Hachem (Red Star, libre) ; Mamadou Guirassy (Hesperange, Luxembourg, libre) ; Pierre Ruffaut (Andrézieux, libre) ; Vincent Créhin (Granville, libre) ; Yannick Etile (Blois, libre) ; Moussa Sylla ; Younn Zahary ; Dylan Mboumbouni ; Marwane Elaz ; Tony Njiké (Ajaccio, retour prêt, puis Arges, Roumanie) ; Ababacar Lô (Metz, retour prêt) ; Tom Renaud (Lorient, retour prêt) ; Nicolas Kocik (Valenciennes, retour prêt puis Le Mans) ; Yassin Fortuné (FC Sion, Suisse, retour prêt) ; Faiz Mattoir (Ajaccio, retour prêt puis Almere City, Pays-Bas)



La pré-saison





Avec un groupe ficelé en quelques semaines seulement, Stéphane Rossi a ainsi pu partir en stage sereinement et quasi-au complet, du 3 au 9 juillet à Riom-ès-Montagne (Cantal). Idéal pour créer un esprit de groupe. Les Choletais n'ont pas cherché la facilité avec 2 oppositions d'entrée face à des Ligue 1 (toutes deux perdues). Puis un match face à Laval, là encore avec une défaite mais surtout des blessures en pagaille qui ont obligé le SOC à annuler la rencontre face à Brest.


13 juillet : Angers SCO – SO Cholet 2-1 (but de Jarju)

16 juillet : SO Cholet – AC Ajaccio 1-3

23 juillet : Stade Lavallois – SO Cholet 1-3

27 juillet : Stade Brestois - SO Cholet annulé

29 juillet : SO Cholet – Angers SCO B

5 août : SO Cholet – FC Nantes B



Le joueur à suivre




Si le recrutement choletais s’est porté sur des valeurs sûres du championnat, un choix plus étonnant a été fait avec la venue de Gaëtan Missi Mezu. L’attaquant gabonais, à 26 ans, revient en France après de longues années hors de l’Hexagone.


Formé à Valenciennes avec qui il goûtera à 6 reprises à la L2 en 2015/2016, il dispute également 10 matchs de National avec le Paris FC la saison suivante, sans trouver le chemin des filets. S’en suivra un tour d’Europe pendant 6 ans qui le verra passer par la Roumanie, l’Ukraine, la Suisse, la Finlande, la Bulgarie et plus récemment la deuxième division grecque. Peu prolifique en termes statistiques (au maximum 5 buts sur une saison), sa cote reste assez bonne puisqu’il était encore appelé en sélection gabonaise en mars dernier contre l’Angola. Associé ou en concurrence avec le goleador Yankuba Jarju, Gaëtan Missi Mezu a une belle carte à jouer cette saison pour s’imposer dans le pays qui l’a vu naître.



L’effectif (au 22/07)


Gardiens : Anthony Martin ; Valentin Rabouille ; Emyl Leclercq


Défenseurs : Glen Matondo ; Kévin Rimane ; Samuel Guibert ; Nathan Gassama ; Abdoulkader Thiam ; Martin Expérience ; Alexandre Gameiro


Milieux : Tom Renaud ; Stacy Misiatu ; Frédéric Injaï ; Adama Diop ; Serigne Saliou Gueye ; Makan Sidibé ; Yoann Le Méhauté ; Milan Robin


Attaquants : Moudja Sié Ouattara ; Yankuba Jarju ; Gaëtan Missi Mezu




Le prono


Statut envisagé: maintien assuré Classement estimé: 11e


Le SOC fait partie de ces clubs dont l’avenir divise au sein de la Tribune Mancelle. Car si le dépouillement général place les joueurs de Stéphane Rossi au 11e rang, soit le ventre mou censé s’assurer du maintien assez confortablement, cela cache des tendances diverses.


Ainsi, sur les 7 votants, un rédacteur fait pleinement confiance dans le mercato sérieux effectué par le président Erisoglu et place Cholet comme favori aux premières places. Si trois autres lui prévoient plutôt un rôle d’outsider (entre la 7e et la 10e place), les trois derniers sont plus pessimistes et pour deux d’entre eux c’est même une relégation en N2 qui est envisagée. L’avenir nous dira qui voyait juste…


87 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout