Charles Boateng, une longévité exemplaire

Une fin de saison compliquée pour Le Mans, en recherche de victoire depuis maintenant sept matchs. Nos joueurs accueilleront l’US Avranches dans ce dernier match à domicile, l’opportunité pour le club de finir sur une bonne note après une défaite devant son public, face à Bastia-Borgo.

A l'occasion de ce match, la VAR se penche sur le capitaine avranchais : Charles Boateng, une véritable légende de son club depuis plus d'une décennie.



Charles Boateng commence sa carrière au FC Nania, en deuxième division ghanéenne. A l'âge de 17 ans, il rejoint la ligue 2 avec Dijon pour un contrat de 2 ans, de 2007 à 2010 il y connaîtra le monde professionnel et y jouera une cinquantaine de matchs pour le club Bourguignons.


En fin de contrat à Dijon, il s’engage au Rouen FC, son passage en Normandie sera chaotique, son agent de l’époque le convainc de rompre son contrat avec Rouen pour s’engager en deuxième division allemande. En l’absence d’autorisation, le transfert n’aura pas lieu et Boateng finira la saison sans club.

C’est à ce moment que son histoire avec Avranches commence, Gilbert Guérin, président du club manchois raconte : “Bobo (Charles Boateng) était dans une situation difficile. Il ne parlait pas très bien français, Rouen ne voulait pas le reprendre à cause du comportement de son ancien agent. Je me suis dit qu’il y avait peut-être un coup à faire.”


© La Presse de la Manche


En dix années sous le maillot avranchais et plus de 350 matchs, Charles Boateng à vécu les grands moments du club : la montée en National de 2014 ou encore l’épopée en Coupe de France lors de la saison 2016-2017 avec une victoire contre Strasbourg et un quart de finale contre le Paris Saint-Germain.


Les joueurs avec qui il a pu jouer le disent : Charles est un capitaine singulier. En effet, son point fort réside dans sa régularité et son sérieux. Son expérience au sein du club en font un exemple pour les jeunes de l’équipe. “C’est la première fois que je rencontre un joueur aussi assidu. Depuis que je suis là, je ne sais même pas s’il a loupé trois entraînements. Que ce soit dur ou pas, même s’il a une douleur, Charles mourra sur le terrain pour son club” disait son entraîneur, Frédéric Reculeau.


C’est un Charles Boateng dans la forme de sa vie (6 buts pour 3 passes décisives) que retrouvera Le Mans FC dans le cadre de ce dernier match au MMArena de la saison.

23 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout