Borgo, le miraculé du National




Le club


Le FC Bastia-Borgo est né en 2017 de la fusion de deux clubs corses : le CA Bastia et le Borgo FC. Il s’agit donc du club le plus jeune de cette édition de National 2022-2023. Au moment d’attaquer sa quatrième saison à ce niveau, le club a finalement été renommé “Football Club Borgo”.


Historiquement, les deux ancêtres de l’entité actuelle n’ont jamais vraiment eu l’occasion de briller à l’échelle nationale. Tandis que le FC Borgo squatte les cinquième et sixième divisions durant la quasi-totalité de son existence, le CA Bastia ne parvient pas non plus à se faire un nom malgré un passage éclair en Ligue 2 en 2013-2014. Dans un but économique, les deux clubs optent pour une fusion qui devient officielle le 3 juillet 2017.


Ce nouveau club commence son histoire au quatrième échelon français, en National 2, division dans laquelle le CA Bastia est tout juste relégué. Après une première saison encourageante (7e), les Bastiais terminent deuxième de leur groupe derrière la réserve du FC Nantes. Puisqu’une réserve ne peut pas monter au-dessus de la quatrième division, c’est donc Bastia-Borgo qui en profite pour filer en National.


La saison 2019-2020 est marquée par l’arrêt prématuré des compétitions dû à la crise du Covid-19. Bastia-Borgo est alors sauvé d’un point, au contraire de leurs homologues Corses du Gazélec Ajaccio, relégués une deuxième fois consécutive après leurs barrages perdus face au Mans. Bastia-Borgo devient donc le deuxième club de l’Île de Beauté derrière l’AC Ajaccio, à égalité avec le SC Bastia qui renaît de ses cendres et les rejoint en National.


La saison 2021/2022 :




Au sortir d’une saison 2020-2021 catastrophique, où les Borgolais terminent 16e et ne se maintiennent que grâce à l’arrêt des championnats amateurs, le club aborde la saison suivante sans grandes certitudes. Cette fois, plus de Covid pour sauver le club, le maintien ne s'obtiendra que sur le terrain. Le début de saison est très compliqué pour les Corses qui doivent attendre la quinzième journée et la réception… du Mans FC pour glaner leur premier succès de la saison (1-0).


Lanterne rouge à la trêve avec seulement onze points pris en dix-sept rencontres, les espoirs de maintien semblent très minces pour le FCBB. Durant le mercato hivernal, Lucas Pellegrini et Jérémy Grain quittent le club, tandis que sept recrues viennent insuffler une nouvelle dynamique.


Et petit à petit, à force de grappiller des points, les Bastiais font la jonction avec l’arrière du peloton et l’hypothèse d’un maintien ne semble plus si utopique qu’il y a quelques semaines. L’éclatante victoire (4-0) face à un concurrent direct, Chambly, confirme cette tendance. Malgré une légère rechute, Bastia-Borgo se relève et ne concède qu’un seul petit revers entre la 28e et la 33e journée. Premier relégable, le club corse doit battre Sète, qui le précède d’une place, par trois buts d’écart pour valider son maintien lors de cette ultime journée.


Devant son public, l’équipe emmenée par Stéphane Rossi montre de belles choses et ouvre la marque par l’intermédiaire de Mons Bassouamina. Le score est toujours de 1-0 à la 88e avant que le Sétois Amine Sbaï, tout juste entré en jeu, ne s’offre un doublé en trois minutes et crucifie définitivement les Corses. Le FCBB est alors relégué en National 2 pendant que le FC Sète peut exulter.


Mais un énorme retournement de situation va bouleverser les choses : le 28 juin, la DNCG a pris la décision de reléguer le club sétois en National 2. Les dirigeants feront appel, en vain, à cette décision. Cela permet donc au FC Bastia-Borgo d’être repêché en National pour la saison 2022-2023.


Le mercato





Au vu des incertitudes sur la division dans laquelle allait évoluer le club, le mercato du FC Borgo (car il faut maintenant l’appeler ainsi) a mis du temps à se décanter. Seulement six recrues, dont deux gardiens, ont pour l’instant fait leur apparition au complexe sportif de Borgo. Bien trop peu pour compenser les vingt-quatre départs auxquels le club doit faire face. Surtout lorsque cette liste contient des noms comme Julien Anziani, Arnaud Balijon (Dunkerque), Alexandre Cropanese, Alexis Giacomini (Nancy) ou François Lajugie (Annecy).


Au rayon des arrivées, Borgo vise surtout la jeunesse. La plus âgée des six recrues, Dorian Salhi, n’a que 23 ans. Le portier arrive de Dunkerque et sera en concurrence avec Hugo Barbet, prêté par Guingamp. Les jeunes Alexandre Jourda, Evan Goret et Samuel Genty viennent renforcer des postes actuellement peu fournis. Au final, la seule valeur sûre parmi les recrues est Félix Ley, milieu offensif de Concarneau, qui compte déjà 65 matchs de National à seulement 21 ans. D’autres arrivées sont donc à prévoir côté Borgolais.


Arrivées : Hugo Barbet (prêt, EA Guingamp), Dorian Salhi (libre, USL Dunkerque), Alexandre Jourda (libre, SC Bastia), Evan Goret (libre, FC Marmande 47), Félix Ley (libre, US Concarneau), Samuel Genty (libre, Stade Brestois 29 B)


Départs : Arnaud Balijon (libre, USL Dunkerque), Pierre-François Albertini (fin de contrat), Paul-André Guerin (libre, FC Balagne), Jean-Louis Carlotti (libre, AS Furiani-Agliani), François Lajugie (libre, FC Annecy), Mohamed Hamdi (libre, Trélissac FC), Jordan Machado (libre, Union Saint-Jean FC), Moustakim Assoumani (libre, Aubagne FC), Kévin Rimane (libre, SO Cholet), Samuel Guibert (retour de prêt, SC Bastia), Hakim Ouro-Sama (retour de prêt, Lille OSC), Yohan Marmot (fin de contrat), Mamadou Magassouba (libre, US Granville), Saïd Arab (retour de prêt, Paris FC), Julien Anziani (libre, USL Dunkerque), Mathis Fonovich (libre, USC Corte) Alexis Giacomini (libre, AS Nancy-Lorraine), Alexandre Cropanese (libre, AS Nancy-Lorraine), Jules Gaudin (retour de prêt, EA Guingamp), Anthony Schuster (libre, FC Lucciana), Mons Bassouamina (libre, Pau FC), Idrissa Ba (libre, FC Villefranche), Florian Raspentino (fin de contrat), Kévin Mbala (retour de prêt, SM Caen)


La pré-saison


Avec un effectif très réduit (seulement onze joueurs sont actuellement sous contrat), le FC Borgo a repris le chemin de l’entraînement avec quelques jeunes du club mais surtout un petit groupe de joueurs à l’essai. Parmi eux, une tête bien connue des supporters Manceaux, Félix Tomi ! Le milieu offensif est de retour dans sa région natale et aimerait s’y installer au moins une saison. Cela semble bien parti puisqu’il a été buteur en amical contre le GC Lucciana (N3). Il reste encore un match aux Borgolais pour se régler avant la reprise du championnat, face au Puy Foot 43.


21 juillet : FC Borgo - SC Bastia (L2) : 0-3

23 juillet : FC Borgo - AC Ajaccio B (N3) : 3-3

29 juillet : FC Borgo - GC Lucciana (N3) : 1-3

2 août : FC Borgo - GFC Ajaccio (N3) : annulé

5 août : FC Borgo - AS Furiani-Agliani (N2) : -


Le joueur à suivre


Recrue phare du FC Borgo, Félix Ley sera suivi avec attention par les observateurs tout au long de la saison. Le joueur formé à Nantes s’apprête à disputer sa troisième saison consécutive en National, la première en dehors des terres bretonnes. Attendu au tournant, il devra rapidement s’adapter à son nouvel environnement.


Milieu offensif de formation, Félix Ley lance véritablement sa carrière à Concarneau après deux ans en catégorie U19 au Stade Brestois. Capable d’évoluer dans l’axe mais également sur une aile, voire en tant que latéral, Félix s’impose naturellement comme titulaire au sein de la formation finistérienne. Arrivé en fin de contrat cet été, il n’a pas souhaité prolonger malgré une réelle volonté du club de le conserver.


Son choix s’est donc tourné vers une autre équipe de National : le FC Borgo. Le natif de Paris a paraphé un contrat d’un an avec le club corse, et espère que cette saison sera un tremplin pour lui vers le monde professionnel. Il devrait en tout cas devenir le leader technique de l’équipe corse, et aura la lourde tâche de faire oublier Julien Anziani.


L’effectif (au 01/08)


Gardiens : Hugo Barbet, Dorian Salhi, Dylan Pinducci


Défenseurs : Isaac Hemans, Hugo Mathieu, Alexandre Jourda, Abdoulaye Koté


Milieux : Evan Goret, Cherif Doumbia, Joseph Vittori, Thomas Fulbert, Félix Ley, Félix Tomi (?)


Attaquants : Samuel Genty, Sullivan Lakhamy (?)



Le prono


Statut envisagé : maintien juste ou descente

Classement estimé : 18e


Sans surprises, la côte du FC Borgo est très faible à moins de deux semaines de la reprise du championnat. Chez la Tribune Mancelle, tout le monde sans exception imagine les Borgolais descendre à l’issue de la saison. Il faut dire que le statut du club a toujours été celui d’un petit poucet : les deux dernières saisons l’ont confirmé avec un maintien à chaque fois obtenu grâce aux circonstances extra-sportives. Plus que jamais, Borgo va devoir batailler jusqu’au bout pour se maintenir en troisième division. Mais n’enterrons pas trop vite les Corses, qui sont toujours parvenus à survivre malgré des situations très mal embarquées…

108 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout