Antony Robic, sans "h" mais avec hargne !



Ce lundi, un choc attend les Manceaux sur la pelouse du Stade Armand Cesari. Lors du match aller, les corses étaient venus s’imposer, après une large domination, au MMArena sur le score de 3-1. La Tribune Mancelle vous avait alors présenté Tom Ducrocq, jeune milieu de terrain prêté par le RC Lens. Cette fois-ci, elle a décidé de s’intéresser à l’une de nos bêtes noires qu’est Antony Robic…


Né à Marseille en Mars 1986, Antony Robic grandi dans la Cité Phocéenne puis s’en est allé à Toulouse rejoindre le centre de formation réputé. Avec le TFC, il remporte la Coupe Gambardella de la saison 2004-2005. Robic est d’ailleurs l’un des plus décisifs des « Pitchouns » et sûrement le plus remuant, inscrivant un but et délivrant deux passes décisives lors de cette victoire 6-2 face à l’Olympique Lyonnais de Karim Benzema notamment. S’il décroche son 1er contrat pro à Toulouse en 2006, il ne jouera pas une seule minute en Ligue 1, bien qu’il soit apparu à 15 reprises sur le banc.


(Antony Robic, au centre des "Pitchouns" vainqueurs de la Gambardella 2004-2005

© LesViolets.com)


En 2017, pour se forger, il rejoint Tours (National) avec qui il réalisera une saison complète aidant le club à monter en Ligue 2. Il est conservé la saison suivante par le staff tourangeau mais ne jouera que 8 matchs en cette saison 2008-2009. Freinant sa carrière, le natif de Marseille décide de revenir aux sources et s’engage à Martigues (National 2), il ne marque qu’un but en 10 matchs joués.

Nouvel échec donc, mais Romorantin (National 2) lui donne sa chance et pour Robic, c’est le déclic. Il inscrit 10 buts en jouant 28 matchs et réalise sa 1ère saison référence.

Repéré par Vannes (National), qui descend de Ligue 2, il signe à nouveau un contrat professionnel et commence à voir vers le haut à 26 ans, aux côtés de Yann Boé-Kane et Franck Julienne. Il prend part à 32 rencontres et inscrit 6 buts, Vannes termine cette saison à la 10ème place.



(© EA Sports FIFA / Futhead)

Le Mans FC vit la galère, Robic s’engage à Laval pour la saison 2013-2014. Il réalise 2 saisons pleines en Mayenne où il inscrit 4 buts/saison et 2-3 passes décisives/saison. Désireux de découvrir le plus haut niveau, Robic s’engage à Nancy à 29 ans. Dès son arrivée, il permet à l’ASNL de retrouver la Ligue 1 grâce à ses 10 buts et 2 passes décisives. En Ligue 1, bien que participant à une bonne vingtaine de matchs, il reste muet et ne peut éviter la relégation du club lorrain. Lors des deux saisons suivantes, il ne marque qu’à une reprise et son aventure prend fin au mercato hivernal 2018-2019.

Robic est de retour en Mayenne et, à 32 ans, son objectif est clair, il veut faire monter le Stade Lavallois en Ligue 2 afin que le club retrouve le monde professionnel. Il est d’ailleurs décisif dans le derby, qui dans un premier temps enfonce les sarthois pour la course aux barrages, en inscrivant le 1er but et délivrant 1 passe décisive à Keïta. La suite, on la connaît tous !



Pour son retour à Laval, le marseillais est indiscutable et se montre très décisif. Fort d’un mental d’acier, il souhaitait prolonger en Mayenne, l'été dernier, mais une histoire d'anomalie dans le contrat envenime la situation. Le promu Bastia, au projet secret de montée directe en Ligue 2, se positionne et le sudiste s’envole en Corse. Cette saison, l’ailier droit est l’homme bastiais aux stats les plus impressionnantes. Auteur de 7 buts et 5 passes, le numéro 3 a également le sang chaud ! Il a pris 2 cartons jaunes face à Laval et s'est vu privé de quelques matchs. Robic revient fort et sort actuellement d’un gros match à Boulogne (2 buts).

Cependant, si l’activité du joueur, qui semble être l’homme clé de l’équipe bastiaise, est à surveiller pour ce duel opposant les 1ers aux 4èmes du championnat, il ne faudra pas porter toute l’attention sur lui pour faire déjouer les corses. En effet, c’est face à l’effectif le plus rodé du championnat que notre équipe se heurtera ce lundi. Défaits seulement à une reprise sur leur terrain, les corses ont-ils à craindre de nos joueurs ?


Réponse ce lundi et surtout, allez Le Mans !



53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout