[Anciens/France] Les Saboliens à l'honneur

Retour sur les performances du week-end de nos anciens Manceaux, en Ligue 1, Ligue 2 et Coupe de France.


Ligue 1 : Corchia toujours seul... en attendant Bamba ?


Les journées se suivent et se ressemblent. Comme lors de la levée précédente, seul Sébastien Corchia a joué ce week-end. Positionné de nouveau au milieu de terrain, côté droit, il ne s’est pas spécialement mis en valeur notamment avec une première mi-temps difficile, à l’image de son équipe étouffée par le LOSC (0-2). Si Kader Bamba n’a pas joué, il était en revanche de retour dans le groupe de Domenech, mais n’est pas entré durant le match. Les Nantais sont désormais 18e et barragiste.


Pour le reste, on prend les mêmes et on recommence : Ludovic Baal (Brest), Youssef Maziz (Metz) et Yohann Pelé (Marseille) sont restés sur le banc, tandis que Stéphane Diarra (Lorient) soigne son genou et Enzo Ebosse (Angers) en arrive à la moitié de sa rééducation.


Ligue 2 : Sans Demarconnay, Boissier et Moussiti-Oko


Fait assez rare pour être souligné, parmi l’armada d’anciens joueurs du Mans évoluant en Ligue 2, seuls 5 ont joué ce week-end, de très loin le chiffre le plus bas de la saison.


Honneur d’abord au seul vainqueur : Pierre Gibaud, titularisé pour la 7e fois consécutive, en défense centrale, a effectué une nouvelle belle prestation qui a permis à son équipe du Havre de s’imposer (1-0) face au Paris FC. Le fait notable côté Parisiens était que le gardien Vincent Demarconnay se retrouvait pour la première fois de la saison sur le banc, laissant la place à Didier Desprez, arrivé le mois dernier de Lens. Officiellement, René Girard voulait laisser souffler son goal titulaire, omniprésent depuis août.


L’autre bonne performance nous vient du capitaine d’Ajaccio, Mathieu Coutadeur, accroché à domicile par une solide équipe d’Auxerre (0-0). Le milieu corse n’a pas quitté le onze de départ en championnat depuis son retour de blessure début novembre (correspondant au renouveau de son équipe sur le plan des résultats). Ce n’est malheureusement pas le cas pour Bevic Moussiti-Oko. Lui qui fait partie des nommés pour le joueur du mois de janvier en Ligue 2, a du être mis au repos pour une bonne semaine après une élongation à la cuisse.