[Anciens/France] Les Saboliens à l'honneur

Retour sur les performances du week-end de nos anciens Manceaux, en Ligue 1, Ligue 2 et Coupe de France.


Ligue 1 : Corchia toujours seul... en attendant Bamba ?


Les journées se suivent et se ressemblent. Comme lors de la levée précédente, seul Sébastien Corchia a joué ce week-end. Positionné de nouveau au milieu de terrain, côté droit, il ne s’est pas spécialement mis en valeur notamment avec une première mi-temps difficile, à l’image de son équipe étouffée par le LOSC (0-2). Si Kader Bamba n’a pas joué, il était en revanche de retour dans le groupe de Domenech, mais n’est pas entré durant le match. Les Nantais sont désormais 18e et barragiste.


Pour le reste, on prend les mêmes et on recommence : Ludovic Baal (Brest), Youssef Maziz (Metz) et Yohann Pelé (Marseille) sont restés sur le banc, tandis que Stéphane Diarra (Lorient) soigne son genou et Enzo Ebosse (Angers) en arrive à la moitié de sa rééducation.


Ligue 2 : Sans Demarconnay, Boissier et Moussiti-Oko


Fait assez rare pour être souligné, parmi l’armada d’anciens joueurs du Mans évoluant en Ligue 2, seuls 5 ont joué ce week-end, de très loin le chiffre le plus bas de la saison.


Honneur d’abord au seul vainqueur : Pierre Gibaud, titularisé pour la 7e fois consécutive, en défense centrale, a effectué une nouvelle belle prestation qui a permis à son équipe du Havre de s’imposer (1-0) face au Paris FC. Le fait notable côté Parisiens était que le gardien Vincent Demarconnay se retrouvait pour la première fois de la saison sur le banc, laissant la place à Didier Desprez, arrivé le mois dernier de Lens. Officiellement, René Girard voulait laisser souffler son goal titulaire, omniprésent depuis août.


L’autre bonne performance nous vient du capitaine d’Ajaccio, Mathieu Coutadeur, accroché à domicile par une solide équipe d’Auxerre (0-0). Le milieu corse n’a pas quitté le onze de départ en championnat depuis son retour de blessure début novembre (correspondant au renouveau de son équipe sur le plan des résultats). Ce n’est malheureusement pas le cas pour Bevic Moussiti-Oko. Lui qui fait partie des nommés pour le joueur du mois de janvier en Ligue 2, a du être mis au repos pour une bonne semaine après une élongation à la cuisse.


Mauvaise période en revanche pour Simon Pontdemé. Le gardien de Chambly s’est incliné face à Sochaux (1-4) et a donc encaissé 8 buts au cours des deux derniers matchs, et son club s’embourbe dans le bas du classement.


Enfin, le duel des anciens attaquants manceaux arrivés en cours de saison n’aura pas eu lieu. Joseph Mendes, à Niort, est entré pour quelques minutes de jeu et est de nouveau resté muet. En face, Benoit Cauet ne voit semble-t-il pas Yanis Merdji comme une option intéressante en attaque. Malgré 2 buts marqués lors des ses 3 dernières sorties, l’avant-centre est resté sur le banc toute la partie (1-1).


Et aussiJoffrey Cuffaut était titulaire contre Grenoble (0-1) et a reçu un nouveau carton jaune qui lui vaudra une suspension… Rémy Boissier était laissé au repos du côté de Rodez, alors qu’Amiran Sanaia n'est pas sorti du banc, et que Aurélien Tertereau est toujours blessé… Lorenzo Rajot (Clermont) et Yohann Thuram (Amiens) sont restés sur le banc également… Guessouma Fofana (Guingamp) n’était toujours pas convoqué, pas plus Thibault Vialla (Dunkerque) et Nicolas Kocik (Valenciennes)


Coupe de France : la belle perf des Saboliens


La Coupe de France enchainait donc pour une deuxième semaine consécutive. Si le compteur des anciens Manceaux encore en lice se réduit fort logiquement, il y eut comme à chaque fois des heureux et des déçus.


La belle histoire est évidemment pour le Sablé FC. Dernier représentant sarthois, les Saboliens jouait leur match en retard du 6e tour chez un rude concurrent : La Roche. Un match où les anciens mucistes vont jouer un rôle majeur dans la qualification (1-3) : c'est le cas par exemple de Fousseyni Cissé qui ouvrira la marque, et de Corentin Guiet, auteur du 2e but d’une tête plongeante. Entre temps, Anthony Derouard aura raté un penalty, alors que Moussa Simaga a été expulsé ! Notons aussi les présences de Karim Lair et Benjamin Riclin. Le tour prochain verra Sablé affronter un club de R2, l'Elan de Gorges. De quoi encore rêver à un 1/32e de finale comme l’an passé.


© La Roche Vendée Football

Autre qualifié retardataire : Tom Duponchelle. Titularisé dans la défense lavalloise, le Tango passe le piège Vigneux-de-Bretagne (1-2) et accède une semaine après les autres au 7e tour.


Ce 7e tour justement a vu se qualifier Raphaël Calvet, avec Sedan, qui est venu à bout du quart-de-finaliste de la saison passée, Epinal (2-1). Anthony Le Tallec a fait respecter la hiérarchie avec son club d’Annecy. Auteur du 2e but (son deuxième dans la compétition cette saison), le Hauts-Savoyard s’impose à Seyssinet (1-4). Enfin, Arnaud Billeaux avec Saumur a également composté son ticket pour le 8e tour, après être venu à bout de Fontenay aux tirs-aux-buts (0-0) et pourrait retrouver Sablé si ces derniers se qualifient le week-end prochain.


En revanche, pour les autres c’est terminé. Khaled Adenon, avec Avranches, a subi la loi d’un autre pensionnaire de National, et pas n’importe lequel, QRM (3-2). Pas de surprise non plus pour Omaré Gassama avec Tours, qui s’incline de peu (1-0) à Romorantin, club de N2 où Yoan Pivaty est actuellement blessé. Héros du tour précédent, Thonon Evian (N3) s’est pris un retour de bâton féroce face à Vénissieux (R1). L’équipe emmenée par Cyriaque Louvion menait 2-0 à la mi-temps avant de s’écrouler totalement et s’incliner 2-3 à domicile. Enfin l’aventure se termine aussi pour Cédric Mensah et Nelson Kabeya, avec Jura Sud. Malgré un nouveau but de l’ancien attaquant sarthois, c’est aux tirs-aux-buts que les Jurassiens s’inclinent face à Besançon (club de N3 entrainé par Jean-Marc Trinita, muciste à la fin des années 80).