Á la découverte de... Ianis-Aymar Polla Boyom


Polla Boyom face à QRM en préparation | © La Tribune Mancelle


Il y a quelques mois, pour sa première apparition sur une feuille de match de l’équipe première, nous vous proposions de découvrir le parcours de Djamal Moussadek, pur produit du centre de formation manceau et qui s’est vite intégré à l’équipe première lors du reste de la saison 2021-2022.

Aujourd’hui, la Tribune Mancelle vous invite à faire connaissance avec un autre talent de la formation mancelle, mis en avant par Cris lors de la préparation estivale: le défenseur central Ianis Polla Boyom.


Né le 28 juillet 2003, le jeune Ianis-Aymar Polla Boyom grandit en Normandie où il commence le football dès l’âge de 6-7 ans dans le club de sa ville, le SC Hérouville-Saint-Clair (2010-2012), dans l’agglomération caennaise. En septembre 2012, il quitte l’équipe hérouvillaise pour rejoindre la formation d’une commune voisine: l’USON Mondeville dont il défendra les couleurs pendant deux saisons.


Un choix qui semble correspondre au potentiel affiché par Ianis-Aymar, Mondeville étant un club qui a formé quelques noms connus du Stade Malherbe de Caen comme Youssef El Arabi, Cédric Hengbart ou encore Yohan Eudeline, mais également l’illustre Michel Hidalgo (sous l’appellation US Normande).


En 2015, il quitte Mondeville pour franchir un cap dans sa jeune carrière, l’appel du pied du Stade Malherbe de Caen est une grande opportunité pour Ianis, alors âgé de 12 ans. Ainsi, le jeune défenseur rejoint le centre de formation du SMC où il effectue 4 saisons entachées par quelques problèmes physiques.



Ianis-Aymar sous les couleurs de l'ASPTT Caen | © DR


En effet, si la première saison se passe bien pour lui, la suite se complique puisque sa croissance explose et cette précocité lui cause quelques soucis de motricité dus à ces changements corporels brusques.

Ce n’est seulement que quelques années plus tard que le jeune Ianis se stabilise alors qu’il évolue avec les U16 dont il devient même le capitaine de l’équipe évoluant en Régional 1.


Malheureusement pour lui, et malgré le potentiel évident du jeune homme, le Stade Malherbe de Caen fait le choix de ne pas le conserver.


Durant son aventure malherbiste, il aura eu l’opportunité de côtoyer quelques joueurs qui ont, depuis, gravi l’échelon du monde professionnel comme Elye Wahi (Montpellier), Jason Ngouabi (Caen) ou encore Johann Lepenant qui a récemment signé à Lyon, et qui est considéré comme l’un des milieux français les plus prometteurs


Décidé à se relancer au plus vite, Ianis-Aymar Polla Boyom reste en Normandie et dans la région caennaise: il rejoint l’ASPTT Caen et les U17 Nationaux. Son objectif est clair : faire une belle saison afin de rejoindre un club professionnel. Mais si celle-ci est bonne sur le plan individuel, elle est toutefois ternie par une descente sportive.

L’aventure à l’ASPTT ne dure qu’une saison puisqu’il rejoint la Maladrerie OS, autre club important du Calvados. Il alterne alors entre les séniors évoluant en R1 et les U18 (R1).



Sous les couleurs du SM Caen | © DR


Solide, Ianis-Aymar voit alors quelques clubs professionnels se renseigner sur son profil, son objectif est donc en passe de se réaliser. Finalement, c’est Le Mans qui met le grappin sur lui. Ce dernier a tout de suite senti que ça pouvait très bien se passer en Sarthe.


Au Mans, il prend vite ses marques puisqu’il devient un titulaire indiscutable avec le groupe U19 évoluant au niveau national. Considéré comme l’un des joueurs les plus prometteurs de la génération 2003, Ianis-Aymar Polla Boyom est convoqué pour la première fois avec la réserve mancelle pour la réception du leader, Saumur. Malheureusement pour lui, il regardera le match du banc et il assistera à la défaite de ses partenaires (0-2). Petit à petit, le jeune défenseur central apparaît sur quelques feuilles de matchs, il effectue ses premières minutes contre Saint-Philbert (12ème journée). On retrouve son nom sur quelques feuilles de matchs en National 3, tout en grappillant du temps de jeu chez les U19. Il conclut sa belle saison par une victoire avec la réserve face au rival lavallois dans le derby où il est même buteur.


Ses performances avec les U19 et l’équipe B attirent le regard de Cris qui décide de l’emmener avec lui pour la préparation estivale. Il devient le jeune le plus utilisé par l’ancien lyonnais, à tel point qu’il prend plus de temps de jeu que les recrues Colombo et Smith, les potentiels titulaires de la A.


Le 12 août au soir, Ianis-Aymar Polla Boyom devient titulaire pour le premier match des Manceaux à Dunkerque. Malgré une cuisante défaite, cette soirée restera dans la tête du jeune défenseur qui vient juste de souffler ses 19 bougies alors.


Cette première expérience, parmi le XI professionnel manceau, n’est, on le pressent, qu’une nouvelle étape dans la progression de la carrière du jeune homme. Carrière que l’on espère connaître la même destinée que ses idoles comme défenseurs centraux: Thiago Silva mais surtout l’ancien partenaire du Brésilien, Antonio Rüdiger, la source d’inspiration actuelle de l’ex-malherbiste, qui par son agressivité et son vice séduit tant Ianis qu’il le considère comme “l’un des meilleurs défenseurs centraux au monde”.


Nous remercions Ianis-Aymar Polla Boyom d’avoir pris le temps de nous fournir quelques informations sur son parcours.

348 vues3 commentaires

Posts similaires

Voir tout