5 chiffres avant Sète / Le Mans

- 1 -

C’est la première fois de son histoire que Le Mans va découvrir le stade Louis-Michel ! Inauguré en 1990, pour prendre le relais du vétuste stade Georges-Bayrou, l’enceinte porte le nom d’un ancien président du club décédé tragiquement en 1962. Il avait été rénové en 2005 lors du passage du FCS34 en Ligue 2, période où il connut son pic d’affluence lors du derby contre le MHSC. Doté d’une capacité de près de 9000 spectateurs, il résonnera évidemment le creux samedi soir. Ce sera le 5e voyage dans l’Hérault pour les Sarthois qui n’avaient jusqu’ici explorés que la pelouse de la Mosson à Montpellier.


Le Stade Louis-Michel (© FC Sète 34)


- 100 -

S’il débute le match à Sète, Hamza Hafidi deviendra la 38e joueur de l’histoire du club à fêter sa 100e titularisation en Sang et Or. Il sera aussi le 3e de l’actuel effectif après Pierre Lemonnier (120 avant ce soir) et Alexandre Vardin (109). Avec plus de 120 matchs joués au total, le Marocain aura démarré 82% des rencontres qu’il a disputé. Ce qui le situe plutôt dans la moyenne basse, très loin de joueurs comme Marko Basa (100% de match comme titulaire) ou Lemonnier justement (99%). Mais au contraire, d’autres joueurs étaient plutôt des spécialistes des entrées en jeu, comme ce fut le cas de James Fanchone, titularisé 181 fois dans sa carrière mancelle, soit seulement 2 fois sur 3 (67%).


La passe 100 pour Hafidi ? (© P_CH GRAPH)


- 7 -

Billal Brahimi a inscrit, face à Villefranche, son 7e but en championnat cette saison, ce qui fait de lui pour le moment le meilleur scoreur sarthois devant Avounou, Donisa et Gimbert (3 buts chacun). C’est l’occasion de s’arrêter sur la meilleure performance chaque saison du meilleur buteur sang et or. On peut ainsi s’apercevoir que le joueur prêté par Reims fait déjà mieux que lors de la saison 2015-2016, où Emmanuel Thibault, avec 6 réalisations, était le meilleur scoreur du club. Il fait aussi bien également que Tulio De Melo en 2005-2006 (Ligue 1). Mais avec en moyenne un meilleur buteur à 12 réalisations par saison, les canonniers manceaux sont encore en-deçà des standards cette saison (pour le moment). Evidemment, on est très loin aussi du record établi par Pascal Affaire en 1987-1988 (en Division 3) avec ses 27 buts inscrits.




- 2 -

Signe que Le Mans et Sète ont finalement très peu d’histoire commune jusqu’à aujourd’hui, même l’effectif héraultais actuel a rarement croisé la route des Sarthois. C’est simple, hormis évidemment lors du match aller, un seul joueur a déjà joué contre Le Mans par le passé : Wilfried Baana Jaba. Le Camerounais, formé à Orléans sans avoir pu intégrer l’équipe première de l’USO, a porté le maillot de Blois pendant 3 saisons. C’est avec les Blésois qu’il a déjà affronté les Sarthois, à 2 reprises, lors de la saison 2016-2017 en CFA2. A chaque fois les Sang et Or s’étaient imposés et WBJ n’avait pas marqué. Ses performances de scoreurs dans le Loir-et-Cher (près de 40 buts, et deux montées) ouvriront l’appétit de plus grands clubs. Si Laval fut un temps sur les rangs, c’est Sète qui le fera venir. Avec 5 buts en 13 matchs, il jouera son rôle dans la montée en National, même si son rendement cette saison (2 buts inscrits en novembre) est plus faible que précédemment.



- 0 -

Les Manceaux n’ont toujours pas marqué à l’extérieur en 2021. Le 3e but de Brahimi à Lyon le 18 décembre est à ce jour le dernier inscrit par les Sang et Or sur une pelouse adverse. Depuis, 4 déplacements ont eu lieu sans que le verrou opposé ne cède : Quevilly (2-0), Châteaubriant (1-0), Bastia (1-0) et Bourg (2-0). Cette suite de disette est pourtant assez rare. Il faut en effet remonter à 2009 pour une telle série négative. Alors en Ligue 1, le MUC avait alors enchainé 5 déplacements sans inscrire le moindre petit but: entre le 29 août à Lorient (1-0) jusqu’au 1er novembre à Nice (1-0), entrecoupé de sorties à Toulouse (2-0), Sochaux (1-0) et Bordeaux (3-0).



41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout