• Franck

5 chiffres avant Le Mans/Annecy

Le Labo de la Tribune Mancelle a choisi 5 chiffres pour vous présenter le match de la 34e journée entre Le Mans FC et le FC Annecy ce samedi au MMArena.


-7-

Le Mans aime le dernier match de la saison. En tout cas ces dernières années. En effet les Sang et Or restent sur 7 saisons consécutives avec une victoire pour leur dernière levée de l’exercice. Depuis 2012-2013, que des succès, acquis 5 fois à domicile dont les 4 dernières années (3 fois au MMArena). Pour retrouver trace d’une défaite mancelle lors de l’ultime journée il faut remonter à la saison 2009-2010 en Ligue 1, où les Sang et Or avaient chuté à Lyon (2-0). Quant à la dernière défaite à domicile pour la dernière journée, il s’agissait de la venue de Marseille en 1995-1996 (0-2).



-10 000-

En passant au moins un quart d’heure sur la pelouse du MMArena, Pierre Lemonnier dépasserait officiellement la barre des 10 000 minutes de championnat passées sous le maillot Sang & Or. Il deviendrait ainsi le 27e joueur de l’histoire du club à atteindre cette barre, et devrait d’ailleurs passer directement à la 26e place puisque l’homme juste devant lui (Albert Falette) avait arrêté son compteur à 10 010 minutes. A noter que 2 joueurs parmi ces marathoniens sont encore en activité : Yohann Pelé et Joffrey Cuffaut. Enfin, à titre de comparaison, le recordman, sans doute à jamais égalé, est bien entendu Régis Beunardeau avec 39 187 minutes !



-1-

Cette dernière sera aussi une première. Jamais Le Mans n’avait reçu l’équipe d’Annecy jusqu’à aujourd’hui. Les deux clubs avaient inauguré leur premier face-à-face au match aller (3-3). Cette saison, en plus des Annéciens, les Manceaux ont découvert 2 autres nouveaux clubs : Bastia-Borgo et Sète. Et au final, jusqu’à ce soir, on constate qu’ils n’ont pas encore réussi à en battre un seul (4 nuls et 1 défaite).



-10-

Annecy, victime idéale pour finir la saison ? Hélas non. Le club haut-savoyard reste en effet sur une impressionnante série de 10 matchs sans défaite. Depuis leur défaite à domicile face à Laval le 9 mars, ils ont ainsi enchainé 6 victoires et 4 matchs nuls. Voués à la relégation à l’époque, ils ont effectué ce qu’ils ont appelé une Remontagnarde, permettant au club d’être hors de portée du 1er premier relégable officiel à 1 journée de la fin. Battu une seule fois à l’extérieur en 2021 (à Créteil en février), ils viennent en plus d’aligner 4 points sur 6 sur le terrain des deux meilleures équipes du championnat (1-1 à Quevilly et 0-1 à Bastia).



-6-

Si le club d’Annecy va découvrir le MMArena pour la première fois, tous ses joueurs ne seront pas forcément perdus. 6 membres de l’effectif haut-savoyard sont en effet déjà venus jouer sur le billard sarthois. Ce fut le cas notamment d’Ahmed Kashi en 2012 avec Châteauroux, qui était venu s’imposer 1-0. La même année, c’est Mathieu Sans qui venait s’incliner lourdement (3-0) avec Bastia, aux côtés de Jérémy Choplin, Amiran Sanaia ou encore Jérôme Rothen. Sans ne sera pas plus heureux en 2019 lors de son retour avec Niort (battu 1-0). En 2017, au sein de l’équipe de Boulogne-Billancourt, Ahmed Mogni et Bissenty Mendy prenaient le bouillon 5-0. En revanche, Migouel Alfarela a gardé de meilleures sensations. Il est le seul à avoir déjà marqué dans ce stade, offrant même la victoire à la réserve havraise, en 2018 (0-1). Dernier élément et non des moindres, Anthony Le Tallec bien sûr. Lui qui a joué 108 matchs sous les couleurs sarthoises entre 2007 et 2010, n’a jamais foulé la pelouse du MMArena en Sang & Or. En revanche, il était revenu en août 2012 sous le maillot d’Auxerre en Ligue 2, pour une défaite (3-1)


42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout