5 chiffres à connaitre avant Le Mans/Red Star

-1-

Pour la 1ère fois de son histoire en match officiel, le Red Star va fouler la pelouse du MMArena ! Car si les Manceaux ont déjà reçu à 10 reprises les Audoniens, cela s’est toujours déroulé dans l’enceinte du bon vieux stade Léon Bollée. Les Sarthois restent d’ailleurs sur 2 défaites (1-2 à chaque fois en Division 2 et en Coupe de la Ligue) en 1998, leur dernier succès remontant au fameux 6-3 infligé il y a presque 23 ans jour pour jour (le 24 janvier 1998).



-2-

Parmi les éléments qui rassurent avant ce match, on peut constater que Le Mans n’a jamais, cette saison, enchainé 2 matchs sans inscrire un but. Après être resté muet à Quevilly, les Sang et Or devraient donc en toute logique faire trembler les filets de l'étoile rouge. Dans le cas contraire, ce serait une première depuis les matchs consécutifs à Ajaccio (2-0) et contre Rodez (0-0) en février dernier.



-4-

La défense centrale mancelle sera composée ce soir de Jérémy Choplin et Logan Costa. Ce sera la 4e fois que les deux hommes démarrent la rencontre en charnière ensemble. Leur première association était survenue en Coupe de France contre Saint-Sébastien, puis à Lyon et la semaine passée à Quevilly. On peut y ajouter également la deuxième mi-temps contre Orléans. DON a la chance de pouvoir compter sur trois centraux aux performances satisfaisantes depuis le début de la saison. Si le plan d’origine était d’aligner l’expérimentée charnière Lemonnier/Choplin, dans les faits celle-ci n’aura été mise en place qu’à 5 reprises seulement. Le duo privilégié est donc bien Costa/Lemonnier, qui a débuté 11 des 19 rencontres depuis le démarrage. Au rayon efficacité défensive, avec 8 buts encaissés (soit 0,7 par match), Lemonnier/Costa a pour le moment été la plus imperméable en moyenne : seulement 4 matchs avec au moins un but encaissé, dont les deux défaites contre Bastia et Concarneau avec 3 buts pris. Avec une moyenne de 1,3 but encaissés (4 buts en 3 matchs) pour Costa/Choplin, et 1,4 but (7 buts en 5 matchs) pour Choplin/Lemonnier, les deux autres paires sont à peu près dans les mêmes eaux.




-9-