Grégory LOUIRON

125px-Logo_Le_Mans_Union_Club_72_1995.svg.png
IMAGE FACE.PNG

Né le 28 juin 1981 à Ancenis

Taille : 1,84m

Nationalité : Française

Poste : Défenseur Central

Situation sportive : retraité

Carte d'identité

terrain.PNG
Défenseur latéral

Statistiques

cliquez sur l'icône "info" pour avoir le détail

Statistiques toutes compétitions confondues

0

BILAN

13

VICTOIRES

NULS

5

DÉFAITES

3

SON PREMIER MATCH OFFICIEL

J27 de D2 - contre Le Havre (2-0) le 05/02/02

Havre_Athletic_Club_logo.svg.png

SON DERNIER MATCH OFFICIEL

J38 de L2 - contre Amiens (1-1) le 23/05/03

1024px-Logo_Amiens_SC_1998.svg.png

SON PREMIER BUT MARQUÉ

J2 de L2 - contre Gueugnon (3-1) le 10/08/02

Logo_FC_Gueugnon_-_2000.svg.png

Biographie

Formé au SCO Angers, ce jeune défenseur en devenir prit rapidement du galon, au point de débuter en équipe première à tout juste 17 ans !

Ces deux années passées au sein du groupe professionnel angevin alors en national, lui permettront de s’aguerrir et de montrer de réelles qualités, qui lui permirent de signer au MUC 72 à l’issue de la saison 1999/2000.

D’abord intégrer en réserve sous les ordres d’Yves Bertucci, c’est Thierry Goudet qui le fit débuter en seconde division en février 2002, à l’occasion d’un déplacement au Havre.

La suite, un premier contrat professionnel d’une année, ponctué d’une montée historique en L1, fêté un beau soir de mai 2003. Titulaire lors des quatre premières journées, Grégory Louiron s’imposera rapidement au côté de l’inamovible Yoann Poulard dans l’axe central, par ses qualités athlétiques et son culot, démontrant ainsi que la confiance qui lui avait accordé par le staff technique, était loin d’être galvaudé. 

En confiance et libéré, il se permettra même d’inscrire son premier but chez les « grands », lors de la première au stade Léon Bollée lors de la seconde journée de championnat face au FC Gueugnon, parachevant ainsi le second succès manceau, de cet exercice inoubliable ! 

Prêté la saison suivante au Tours FC en National où il effectuera une saison pleine, il ne fut pas conservé par le club et trouvera chaussure à son pied principalement en CFA/CFA2 où il évoluera la majeure partie de sa carrière.

Le saviez-vous

Dans le monde du football, on connait tous des familles de footeux ayant fait carrière. Des Bossis (Maxime et Joel), Beunardeau (Régis et Quentin), Jezierski (Richard et Jean-Michel), Drogba (oncle Michel Goba) ou Vidot (Noel et Jacky). Mais peu ont eu la chance de jouer ensemble au niveau professionnel. 

Notre ancien défenseur Grégory Louiron, aura lui, eu ce privilège à ses débuts au côté de son frère aîné William, joueur emblématique du SCO. En effet, ils eurent la chance de jouer ensemble dans leur club formateur pendant deux saisons avec une accession en ligue deux à la clé !

Son parcours

1998-1999 : Segré

1998-2000 : Angers

2000-2003 : Le Mans

2003-2004 : Tours

2004-2005 : Saumur

2006-2008 : Orléans

2008-2012 : Saumur

2012-2013 : Châteaubriant

2013-2014 : Intrépide Angers

2014-2017 : Mûrs-Erigné

Archives

Stade Vallée du Cher avec Tours
press to zoom
© - Son arrivée au MUC 72
press to zoom
© Cyril Yvon - Angers SCO
press to zoom
© Cyril YVON - Ses débuts
press to zoom
Son premier match chez les pros au Havre
press to zoom
Une ML Coupe de France
press to zoom
Match amical contre Châteauroux
press to zoom
Saison 2002-2003
press to zoom
Débuts avec Orléans en CFA
press to zoom
1/2
© Archives Cyril Yvon

Sa carrière en bref

Homme de l’Ouest et attaché à ses racines, il n’a jamais au cours de sa carrière, été visiter les quatre coins de la France comme beaucoup ! 

D’Angers au MUC 72 ou il connaîtra les plus belles heures de sa carrière, il rejoindra ensuite successivement le Tours FC en national puis l’US Orléans en CFA, un niveau qu’il côtoiera durant plusieurs saisons du côté de Saumur sous les ordres d’un certain Patrice Sauvaget, l’ancien entraîneur adjoint du SCO Angers !

Le chiffre... 1

Comme le nombre de but marqué par Grégory Louiron sous les couleurs sang et or ! Et ce à l’occasion de son troisième match seulement. Lors de la venue de Gueugnon en août 2002, le défenseur, alors âgé d’à peine 21 ans, fut à la réception d’un coup-franc tiré par Philippe Celdran, au deuxième poteau. Sa tête smashée dans la lucarne de Richard Trivino, ne laissa aucune chance au portier forgeron et permit au MUC 72 de s’imposer ce soir-là sur le score sans appel de 3 buts à 1 !