top of page

Théophile Pedrola : « La saison, sportivement, est pour l'instant excellente »

Nouvel épisode de la Zone Mixte de La Tribune Mancelle qui, lors de chaque match à l'extérieur, permet d'interroger une personnalité connaissant bien le prochain hôte du Mans FC, afin d'avoir son analyse sur l'équipe et le match à venir.


30 ans après, Le Mans rend visite au FC Rouen dans son antre de Robert-Diochon. Sur une dynamique positive, les Sarthois auront aussi à cœur d'effacer la douloureuse défaite du match aller, survenue dans le temps additionnel sur un but litigieux. Mais en face, les Diables Rouges seront à n'en pas douter redoutables. L'occasion de faire le point sur le club normand avec celui qui le suit pour France Bleu Normandie, Théophile Pedrola.





Bonjour Théophile, merci de prendre le temps pour répondre à nos questions. Tout d’abord, un petit mot rapide pour vous présenter ?


Je me présente, je travaille à la radio France Bleu Normandie, je suis donc journaliste. Je suis le sport normand, donc régulièrement le FC Rouen, que l'on commente sur les grandes affiches.


À la fois promu cette saison, mais avec le costume d’une des équipes les plus difficiles à jouer, le FCR réalise une saison très intéressante. Vous attendiez-vous à retrouver le club dans cette position à ce moment de la saison ?


On s'attendait à une saison plus compliquée je pense. Le FCR a passé dix ans au purgatoire suite à un dépôt de bilan, et il était logique qu'il retrouve enfin sa place au plus haut niveau français, au moins en National, étant donné son histoire. Mais monter de N2, dans un championnat très homogène, où le tiers des équipes descend en fin de saison n'incitait pas spécialement à l'optimisme. Mais il y a eu un mercato assez offensif, tout en gardant la colonne vertébrale de la montée, dont une partie était déjà là au plus bas niveau. Cela a permis de faire une saison qui, sportivement, est pour l'instant excellente.




« Le FCR s'appuie d'abord sur une défense bien en place, difficile à bouger, surtout à domicile »

Si vous deviez décrire un le jeu du FCR pour quelqu’un qui ne l’a pas vu jouer encore cette saison ?


Le FCR est par définition une équipe difficile à manœuvrer. Très solide derrière et qui peut vite piquer devant. C'était encore plus vrai en première partie de saison, avec les offensifs Ibayi et Ghedjemis, qui ont été vendus au mercato d'hiver. Mais le FCR s'appuie d'abord sur une défense bien en place, difficile à bouger, surtout à domicile, où le FCR n'a perdu qu'une fois cette saison (1-2, le 2 février). Les scores sont régulièrement serrés contre cette équipe.


Pour connaitre un peu mieux l’effectif rouennais, si vous deviez citer la valeur sûre, la révélation et la déception ?


La valeur sûre... J'hésite encore. Axel Maraval, portier bien connu du foot français, recrue estivale, qui est une assurance pour cette équipe. Il a encore arrêté un penalty contre Épinal dimanche.



Je pourrais aussi citer la charnière centrale : Clément Bassin / Valentin Sanson. Ils sont inséparables et indéboulonnables. La révélation, peut-être Lamine Sy. Défenseur droit prêté par le SM Caen, qui fait une saison très intéressante. Il percute très vite dans son couloir alors que l'on ne savait trop à quoi s'attendre à son arrivée. La déception, c'est un peu dur de le dire comme ça, mais peut-être Mohamed Ouadah. On attendait beaucoup de lui mais il a été longtemps blessé, et participe malgré lui aux manques offensifs de cette équipe.


Deux joueurs importants ont quitté le club cet hiver (Ibayi, Ghedjemis), est-ce que cela a eu un impact ?


Disons que l'on craignait que l'impact de leurs départs soit supérieur. Cela aurait pu tout désorganiser mais le collectif a pris le relais et les résultats n'ont pas chuté, ce que l'on pouvait craindre. Ceci étant, le FCR a du mal à marquer un but, et de ce fait, leur absence se ressent évidemment.



Un mot sur le coach, Maxime d’Ornano, qui avait déjà fait un gros travail à l’époque à Saint-Brieuc ?


Son arrivée coïncide avec de très bons résultats. La montée puis cette belle saison. Il est indissociable de ces succès. Il apparaît toujours très serein, sans trop élever la voix, en tout cas en public. Il a donc une très grosse côte auprès du public.


« Les relations sont exécrables entre les supporters des deux clubs »

L’autre personnalité forte liée au FCR est bien sur son président, Charles Maarek. Il semble, d’un point de vue extérieur, avoir un cote d’amour inversement proportionnelle aux succès qu’il connait sportivement.


Charles Maarek, depuis qu'il est président, a également sa part dans les très bons résultats. Mais semble avoir un peu trop flirté avec les limites avec la DNCG l'an dernier. D'où une pénalité terrible de cinq points sans laquelle le FCR jouerait la montée en Ligue 2. La DNCG a même indiqué que le FCR n'aurait pas dû monter en National l'an dernier. Cela a déclenché une fronde des supporters les plus fidèles, qui réclament sa démission à chaque rencontre.



Le public rouennais a la particularité d’avoir 2 clubs dans les 3 premières divisions nationales. Y a-t-il un engouement équitable ?


Rouen a effectivement deux clubs phares. Mais QRM, en Ligue 2, est identifié comme le club du Petit-Quevilly, une ville de la périphérie rouennaise. C'est le nouveau nom de l'US Quevilly, qui avait fait parler d'elle en Coupe de France avec ses épopées. Une fusion a même été tentée entre les deux clubs, mais les supporters du FCR ont eu l'impression d'être avalé par le nouveau QRM, bien mieux placé après le dépôt de bilan rouennais. Les relations sont donc exécrables entre les supporters des deux clubs. Le FCR a une base plus importante et fidèle que QRM, qui a un public plus "spectateur".




« La L2 pourrait être le championnat idéal pour ce club, en attendant un nouveau stade »

Comment envisagez-vous la fin de saison du FCR, qui semble un peu trop distancé pour jouer la montée ? Les cinq points perdus ont-ils une chance d’être réattribués ?


Je ne vois pas comment ces cinq points pourraient être réattribués vu ce que reproche la DNCG au club. L'objectif est donc un maintien serein, et si possible une place dans le Top 8, ce qui serait un très bon résultat.



Quelle est la place à long terme que peut occuper le FCR à votre avis ?


Le club doit, à mon sens, se stabiliser en N1, un championnat très difficile et homogène, avant peut-être de viser la Ligue 2, sans se précipiter, qui pourrait être le championnat idéal pour ce club, en attendant la livraison d'un nouveau stade, plus moderne que le très vétuste Robert-Diochon, prévu d'ici une petite dizaine d'années. D'ici là, il peut se passer des choses.



Traditionnelle question de fin : quel sera le score du match selon vous ?


Je mise sur un match nul 1-1. Le FCR a enchaîné les rencontres dernièrement, et peut déjà souffler un petit peu. Il y aura fort à faire contre Le Mans qui a, vu d'ici, un sacré regain de forme ces derniers temps.


Un grand merci à Théophile Pedrola d'avoir pris le temps de nous répondre. Vous pouvez l'écouter sur France Bleu Normandie, notamment dans l'émission Bienvenue au club.

99 vues0 commentaire

Comments


bottom of page