top of page

N'Dri Koffi, la filière rémoise à l'attaque

Dernière mise à jour : 6 mars 2023

Alors qu’un Sarthois de cœur (J. Quarshie) fait ses valises, c’est un autre enfant passé par la région qui fait son retour dans le 72 : N’Dri Koffi. Prêté par le Stade de Reims, l’attaquant va venir apporter sa vitesse à l’avant-garde mancelle. Présentation du nouveau n°10 Sang & Or.




Ne vous fiez pas à son patronyme, s’il est bien natif d’Abidjan (en mars 2002) et qu’on le retrouve très tôt du côté de la Sarthe, N’Dri Koffi n’est pas un membre de la famille de l’illustre muciste Romaric. Mais c’est bien dans notre département qu’il découvre pourtant le ballon rond, à sept ans, et plus précisément à Coulaines. Naturellement, c’est vers le club phare local qu’il continue sa progression en intégrant Le Mans FC, où il va évoluer des U12 jusqu’en U16. Il remporte sous les couleurs Sang & Or son premier trophée : la Coupe des Pays de la Loire, en marquant et battant en finale le Stade Lavallois. La situation compliquée du club sarthois, qui n’a pas alors retrouvé le professionnalisme, le pousse à aller voir plus loin pour passer la vitesse supérieure. Et c’est justement le voisin mayennais qui se fera une joie alors d’accueillir Philippe, le temps de 2 saisons où celui-ci va enchainer les buts. D’abord dans le championnat national U17 puis l’année suivante avec les U19, en 2018-2019. Ses stats parlent d’elle-même : une vingtaine de buts en autant de matchs.



Ses qualités techniques, sa pointe de vitesse, sa (déjà) bonne vision du jeu en font autant d’éléments enthousiasmants pour des clubs de plus gros calibre. Si plusieurs auraient fait preuve d’intérêt, c’est le Stade de Reims qui va néanmoins enrôler le franco-ivoirien. En juillet 2019, il signe un contrat de trois ans pour rallier le groupe Pro 2.





Pendant deux saisons tronquées par la pandémie, il côtoie alors des noms biens connus des supporters : Hugo Ekitike, Billal Brahimi, Logan Costa ou encore Noa Cervantes. En 2021/2022, il intègre peu à peu l’effectif professionnel d’Oscar Garcia, qui n’hésite pas à faire confiance au jeune attaquant. Et ce dernier le lui rend bien, puisque 8 minutes après sa toute première apparition en Ligue 1, N’Dri inscrit son premier but. C’était le 12 septembre 2021 à Rennes. Des premiers pas intéressants qui lui permettent d’intégrer la rotation de la ligne offensive rémoise. Il rejoue ainsi encore 9 fois avec l’équipe première dans les mois qui suivent, étant titularisé à 3 reprises. Mais le numéro 27 ne peut alors refaire trembler les filets adverses.




Un mois après son coup d’éclat à Rennes, il est récompensé avec la signature de son premier contrat professionnel, qui le lie avec le club champenois jusqu’en 2024. N’Dri n’a toujours pas 20 ans, et comme souvent en pareille situation, le choix d’un prêt pour gagner de l’expérience et du temps de jeu se présente. Reims entretient des relations étroites avec le club portugais de Paços de Ferreira, et c’est là-bas que le SDR décide d’envoyer N’Dri. Pas seul toutefois, puisqu’il est accompagné alors de Noa Cervantes dans cette aventure.


© Stade de Reims

Mais premier gros coup d’arrêt dans une carrière jusque-là linéaire, après 3 bouts de matchs, il se fracture la cheville en février 2022. La sentence est lourde : il est indisponible tout le reste de la saison. Mais s’il revient dans la Marne à l’intersaison, c’est pour mieux recommencer l’histoire. A l’été, il est de nouveau prêté chez les Castors. Pas de mauvaise surprise cette fois-ci, il participe à tous les matchs de la première partie de saison, étant titularisé à 7 reprises à la pointe de l’attaque. Il fait parler de lui notamment le 30 août en inscrivant un doublé face au légendaire club de Benfica. Ses deux seules réalisations en championnat lusitanien.




Ce nouveau statut lui permet aussi de se faire remarquer par son pays de naissance, la Côte d’Ivoire. Fin septembre, il fait ainsi partie de la quinzaine de binationaux à répondre à l’appel de la Fédération pour une revue d’effectif de joueurs susceptibles d’être appelés en U23.


Toutefois, côté club, les résultats sont catastrophiques (aucune victoire et deux nuls sur les 14 premiers matchs). Une restructuration de l’équipe est opérée pendant l’hiver, induisant la fin du prêt du jeune attaquant. Si les performances collectives auront été décevantes, son expérience engrangée aura été elle plus qu’enrichissante, avec notamment la découverte d’un nouveau poste, sur l’aile droite, lui permettant d’étendre sa palette de jeu.


De retour anticipé à Reims, alors que l’équipe désormais coachée par Will Still est sur une bonne dynamique, il apparaissait difficile pour Koffi de se faire une place dans le groupe pro. Évidemment, le choix d’un nouveau prêt s’est imposé. Après les succès Costa et Brahimi et alors que Noa Cervantes a explosé à la sortie de l’automne sous le maillot manceau, c’est naturellement au club du président Gomez que N’Dri a été proposé.


Avec, on l’espère et on y croit, autant de succès que ses prédécesseurs.






203 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page