top of page

Le Mans/Changé : un match à sens unique !

Dernière mise à jour : 13 févr. 2023

Hier soir, la réserve du Mans recevait une équipe changéenne lanterne rouge de ce groupe de N3 Pays-de-la-Loire, déjà quasiment condamnée à la R1 dès la mi-saison. L'occasion rêvée pour les Sang et Or d'enfoncer un peu plus un adversaire direct dans la course au maintien, et surtout d'engranger des points pour se sortir de la zone de relégation.


Le soleil se couche sur la Pincenardière… | © La Tribune Mancelle


Contrairement à la semaine passée, où les Manceaux s'étaient rendus à Fontenay avec seulement trois joueurs professionnels ainsi que quelques U19 pour compenser les blessés, Olivier Pignolet pouvait compter cette fois sur un effectif étoffé. En effet, Ewan Hatfout, Mickaël Bod, Mike Bettinger, Jonas Smith, Ianis Polla Boyom, Lilian Njoh, Martin Rossignol et Zaïd Amir faisaient tous partie du groupe tout comme l'attaquant Younes Zennouhi, absent au dernier match.


Pour compléter cette équipe, on retrouvait des habitués des terrains de N3, à commencer par le capitaine Mattéo Morin, mais aussi le milieu offensif Théo Argoud et l'ailier Noah Lobe. Côté changéen, on pouvait relever la présence de deux anciens professionnels qui débutaient sur le banc, à savoir Mohamed M'Changama, frère aîné de Youssouf, et Selim Bouadla, qui compte une cinquantaine d'apparitions en Ligue 2 ainsi que 3 matchs de qualifications en Ligue des Champions.


Dès l'entame de match, les Manceaux prenaient les Changéens à la gorge et tentaient de combiner sur le côté gauche avec la paire Njoh-Amir qui déstabilisait la défense mayennaise. Mais c'est sur le côté droit que la situation allait se débloquer. Sur un exploit individuel de Lobe, peu en vue jusqu'ici, Zennouhi se retrouvait en position idéale et allumait les cages de Mathis Lefevre d'une volée du droit (1-0, 9').


Dominateurs, les Manceaux continuaient à mettre en place leur jeu sans se précipiter, ce qui agaçait les Changéens impuissants et coupables de fautes d'énervements. Mendy et Houtin étaient d'ailleurs avertis avant la demi-heure de jeu. Mais sur un petit relâchement, Mebarki réalisait un superbe geste acrobatique qui lobait Hatfout, mais le but était refusé pour un hors-jeu. Et sur un corner adverse, le portier manceau lançait Amir dans la profondeur, qui offrait sur un plateau le but du break à Zennouhi, auteur d'une deuxième doublé en deux apparitions (2-0, 41').


Younes Zennouhi, une menace constante pour les défenses adverses ! | © Happy Zoom


À la pause, cet avantage de deux buts permettait aux Manceaux d'envisager sereinement la suite de la rencontre. En face, Changé se devait de réagir et le coach mayennais lançait déjà deux nouveaux joueurs dès l'entame de la seconde période, puis un troisième à l'heure de jeu. Mais c'est bien Le Mans qui continuait à se créer les meilleurs opportunités, même si les Chagéens parvenaient à se montrer dangereux sur coup de pied arrêté. Grosse frayeur tout de même à la 58e minute quand l'avant-centre de l'US Changé trouvait le poteau durant le temps fort de son équipe.


Olivier Pignolet lançait alors le jeune milieu Nathan Tronchet pour reposer son attaquant Zennouhi, très précieux dans le jeu de son équipe. Et six minutes après son entrée, Tronchet s'offrait son premier but en N3 en étant parfaitement servi par un Rossignol inspiré (3-0, 74'). Le capitaine Morin cédait sa place à Jules Chatagneau sur cette action. Même à 3-0, Le Mans ne s'arrêtait pas de jouer et Argoud tentait lui aussi sa chance à l'entrée de la surface, mais le portier adverse repoussait en corner.


Depuis plusieurs semaines, Nathan Tronchet s'impose de plus en plus dans le groupe N3 | © JuRossi Photographies


Impuissants, les Changéens récoltaient deux nouveaux avertissements sur des fautes inutiles, l'un d'entre eux découpant Smith au milieu de terrain. En fin de match, alors que l'issue du match de faisait plus aucun doute, Lobe cédait sa place à Zakaria Belhaj. Placé côté droit, le petit ailier faisait rapidement parler sa vivacité pour éliminer un défenseur et se retrouver en face à face avec le gardien. Malheureusement, sa frappe trop écrasée était directement captée par Lefevre. Et dans le temps additionnel, alors qu'il ne reste que trente secondes à jouer, Amir s'offrait une énième percée en solitaire, qu'il parvenait cette fois à conclure après avoir éliminé le gardien (4-0, 90').


Le coup de sifflet final était donné juste après l'engagement, et c'est donc une victoire nette et sans bavure qui venait récompenser des Manceaux sérieux et appliqués ce samedi soir. Toujours en position de relégable, nos Sang et Or devront enchaîner à Laval dans deux semaines pour sortir de la zone rouge. Entre ces deux rencontres, Le Mans accueillera le Football Chalonnes-Chaudefonds, pensionnaire de R2, en coupe des Pays-de-la-Loire.



Fiche technique :


LE MANS FC - US CHANGÉENNE : 4-0 (2-0)


BUTS : Le Mans : Younes Zennouhi (9', 41'), Nathan Tronchet (74'), Zaïd Amir (90').


Le Mans FC : Ewan Hatfout - Mike Bettinger, Jonas Smith, Ianis Polla Boyom, Lilian Njoh - Mattéo Morin (puis Jules Chatagneau, 74'), Martin Rossignol, Théo Argoud - Noah Lobe (puis Zakaria Belhaj, 84'), Younes Zennouhi (puis Nathan Tronchet, 68'), Zaïd Amir

Non entrés en jeu : Mickaël Bod, Oscar Verneau.


US Changé : Mathis Lefevre - Thibault Messager (puis Mohamed Rayen Bouzaiene, 80'), Toura Gassama (puis Mohamed M'Changama, 46'), Clément Couvry, Bastien Leroy - Yassin Haoui (puis Selim Bouadla, 63'), Dimitri Legendre, Thomas Houtin (puis Jean-Yves Mokando, 46') - Maïone Datchunchinge Mendy, Mohamed Mebarki, Thomas Marteau

Non entrés en jeu : Romain Beurville.


 

Echos de la Pincenardière


Les jours commencent à s'allonger, et le froid glacial de l'hiver devient plus supportable. Le public était donc au rendez-vous hier soir pour soutenir leur équipe favorite. Parmi les habitués, on a pu apercevoir quelques membres du staff ainsi que des membres de l'équipe première. Yohann Feurprier, Jean-Pierre Grandclément, Alexandre Vincent, Hassimi Fadiga, ou encore Nicolas Kocik étaient présents pour encourager leurs jeunes coéquipiers.


Alors que les U19 Nationaux se déplacent aujourd'hui à Mérignac dans un choc crucial pour le maintien, certains étaient venus voir leurs aînés hier soir : Thibault Gaignard, Amane Houmadi, Jihan Rayar, Sami Laabiss, Quentin Gallice et Soren Larue étaient venus en groupe et ont surement apprécié le spectacle. Même chose pour Adam Hammoudi, l'attaquant étant forfait pour ce match.

174 vues0 commentaire

Comments


bottom of page