top of page

Le Mans/Beaucouzé : le tournant de la saison en N3 ?

La réserve mancelle accueillait hier soir le SC Beaucouzé pour la 22e journée de N3. Le point commun entre les deux équipes ? Elles sont toutes les deux relégables alors qu'il ne reste que 6 matchs à disputer. À seulement trois points de leur adversaire, les Manceaux devaient absolument gagner pour revenir dans la course au maintien.


Zaïd Amir, Mattéo Morin et Ewan Hatfout avant le coup d'envoi | © Antoine Fraysse - La Tribune Mancelle


Après la défaite concédée contre Vertou (2-3) il y a trois semaines, Le Mans FC s'était bien repris en allant chercher un très bon point sur le terrain du deuxième du championnat, Challans. Il fallait maintenant bonifier ce résultat par une victoire ce samedi soir face au promu angevin. Olivier Pignolet avait laissé ses cadres au repos le week-end dernier en coupe régionale (élimination 4-1 à Mûrs-Érigné) et pouvait donc compter sur un effectif frais et focus sur cette rencontre.


Conscient de l'enjeu de la rencontre, Réginald Ray avait bien entendu laissé plusieurs de ses joueurs à disposition de la B. Ainsi, Ewan Hatfout, Ianis Polla Boyom, Lilian Njoh, Jonas Smith, Iyad Mohamed et Zaïd Amir étaient tous les six titulaires, sans oublier Mickaël Bod qui prenait place sur le banc. Pour le reste de l'équipe, on retrouvait les habitués Mattéo Morin (capitaine), Théo Argoud, Noah Lobe et Younes Zennouhi. Enfin, le jeune Nathan Tronchet était préféré à Noah Bolivard en défense centrale. Du côté du SCB, les Sang et Or devaient sans doute se méfier de Kenny King, co-meilleur buteur de la poule avec 13 réalisations à son compteur.


Positionné en tant que latéral droit, Jonas Smith s'est montré intéressant | © Antoine Fraysse - La Tribune Mancelle


Au coup d'envoi de la rencontre, les Manceaux mettent tout de suite le pied sur le ballon et tentent de faire mal à leurs adversaires d'entrée de jeu. Bien lancé dans le dos de la défense, Noah Lobe s'offre un premier face-à-face avec Alan Mermillod, mais le portier formé à l'AS Saint-Étienne réussissait une très belle parade. Beaucouzé sortait timidement de son camp mais les quelques ballons dans la surface mancelle étaient négociés sans aucun problème par Hatfout et sa défense.


Une seconde alerte va avoir lieu sur les buts visiteurs, avec un pressing très haut de Zennouhi sur le gardien du Sporting qui était tout proche de perdre le ballon mais obtenait finalement un six-mètres. Zaïd Amir faisait à son tour parler sa technique pour s'infiltrer dans la surface adverse, mais cela n'aboutissait pas sur un but. Et finalement, à force de jouer avec le feu, Mermillod était cette fois puni par Zennouhi qui lui chipait le ballon avant de conclure dans le but totalement vide (1-0, 27').


Cette huitième réalisation en huit matchs n'était clairement pas l'œuvre du hasard, tant l'attaquant manceau se donnait sur le terrain. En témoigne sa récupération du ballon dès l'engagement de Beaucouzé, avec une percée stoppée in extremis par un défenseur. Quatre minutes plus tard, c'est encore lui qui se présentait seul face au gardien, le crochetait mais voyait sa frappe s'échouer sur le poteau alors qu'il était en bout de course. À l'agonie, les visiteurs passaient tout proche du K.O définitif mais Lobe était signalé hors-jeu alors que Zennouhi avait de nouveau flairé le coup.


Younes Zennouhi a énormément pesé sur la défense beaucouzéenne | © Antoine Fraysse - La Tribune Mancelle


L'intensité du match baissait d'un cran durant quelques minutes, permettant à Beaucouzé de se remobiliser. Sur l'une des rares incursions des hommes de François Masson, l'un des attaquants trouvait un angle de tir mais celui-ci était bloqué par Polla Boyom. Loin d'être décontenancés, les Manceaux repartaient à l'attaque et se montraient bien plus incisifs que leurs adversaires. À l'entrée de la surface, Théo Argoud tentait sa chance mais sa frappe s'écrasait sur la barre d'un Mermillod scotché sur sa ligne.


Après quelques minutes sans grosses situations, l'arbitre sifflait la fin de la première période sur un score de 1-0 plutôt flatteur pour les Beaucouzéens qui auraient pu être menés bien plus largement. Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, on apprenait que l'ESOF et Saint-Philbert se neutralisaient (1-1) après 45 minutes, ce qui faisait les affaires de nos Sang et Or. Maintenant, plus qu'à confirmer dans le second acte !


Au retour des vestiaires, les Manceaux connaissent un léger temps faible qui auraient pu leur coûter cher. Hormis un centre fuyant de Njoh, ce sont les joueurs de Beaucouzé qui se créent les principales situations offensives, avec notamment une frappe au raz-du-sol qui longe le poteau d'Ewan Hatfout. L'équipe continue à se mettre toute seule en difficulté avec des pertes de balle inhabituelles des défenseurs, heureusement mal exploitées par Beaucouzé qui était tout de même proche d'obtenir un penalty à l'heure de jeu.


Le coach sarthois Olivier Pignolet | © Antoine Fraysse - La Tribune Mancelle


Mais la minute qui suit va être fatale aux Beaucouzéens, avec un déboulé de l'intenable Amir sur son côté gauche offrant le but sur un plateau à Noah Lobe qui conclut à bout portant (2-0, 64'). Cette fois, le match semblait avoir définitivement tourné en faveur des Sang et Or, et "Loulou" en profitait pour effectuer des changements avec les entrées de Jules Chatagneau et Adam Hammoudi en lieu et place de Morin et Zennouhi. Du poste pour poste mais des profils différents, qui apportaient davantage de vitesse en prévision d'une fin de match plus débridée.


Désormais menés de deux buts, les Angevins poussaient pour revenir à la marque mais s'exposait également aux contres. Amir manquait d'abord le cadre, puis Beaucouzé répliquait par deux fois mais la première frappe s'envolait tandis que la deuxième était superbement détournée par Hatfout. Encore une fois impérial dans les cages, l'ancien Dijonnais rassurait toute son équipe. À l'autre bout du terrain, l'autre gardien Alan Mermillod sauvait les sien en remportant son duel face au virevoltant Zaïd Amir.


Adam Hammoudi, de retour en N3 quatre mois après sa dernière apparition, partait en profondeur mais était signalé hors-jeu, tout comme Lobe deux minutes plus tard. Bien remis de sa longue blessure, l'avant-centre manceau était en jambes et signait une entrée réussie. Son cousin et coéquipier Sammy Y'Tai allait lui aussi faire son apparition sur l'aile droite, en remplaçant le buteur Noah Lobe à cinq minutes de la fin du temps réglementaire.


Très remuant, Noah Lobe a inscrit son septième but de la saison en N3 | © Antoine Fraysse - La Tribune Mancelle


S'accrochant à ses maigres chances d'égaliser, Beaucouzé tentait le tout pour le tout mais Hatfout se montrait intraitable dans le domaine aérien tandis que Tronchet s'imposait avec autorité face à l'attaquant adverse. Dans l'autre camp, Amir manquait une nouvelle fois la balle du 3-0 puis Smith obligeait Mermillod à se coucher sur son centre à raz de terre. Finalement, l'ailier Comorien va venir délivrer une seconde passe décisive pour Hammoudi qui douchait les derniers espoirs visiteurs (3-0, 88'). Retour définitivement réussi pour celui qui inscrivait son cinquième but de la saison en N3.


Plus rien de notable ne se passait ensuite, et le match en restait là : victoire nette et sans bavure pour les Manceaux qui signent assurément le gros coup de la soirée. Le score n'ayant pas bougé sur la pelouse vendéenne (1-1), Le Mans grimpe de deux places et se retrouve maintenant premier relégable. Mais quatre équipes se tiennent dans un mouchoir de poche : Saint-Philbert (9e, 24pts), Le Mans B (10, 23pts), Beaucouzé (11e, 23pts) et l'ESOF (12e, 22pts). Pouzauges (13e, 15pts) et Changé (14e, 11pts) semblent eux déjà condamnés. Le Mans devra donc enchaîner à Saint-Nazaire samedi prochain pour espérer sortir de la zone rouge dans laquelle l'équipe est engluée depuis la mi-décembre.



Fiche technique :


LE MANS FC - SC BEAUCOUZÉ : 3-0 (1-0)


Buts : Le Mans : Younes Zennouhi (27'), Noah Lobe (64'), Adam Hammoudi (88')


Le Mans FC : Ewan Hatfout - Jonas Smith, Ianis Polla Boyom, Nathan Tronchet, Lilian Njoh - Mattéo Morin (puis Jules Chatagneau, 71'), Iyad Mohamed, Théo Argoud - Zaïd Amir, Younes Zennouhi (puis Adam Hammoudi, 71'), Noah Lobe (puis Sammy Y'Tai, 85')

Non entrés en jeu : Mickaël Bod, Noah Bolivard.


SC Beaucouzé : Alan Mermillod - Audran Heulle, Maxime Ouvrard, Maxence Gabriel, Semih Ozdemir (puis Charlie Bernard, 65') - Nicolas Guédon (puis Youcef Amer, 65'), Gianni Gautereau, Mounir El Hajjami (puis Léo Tremblay, 57') - Corentin Livron (puis Frantz Atoukou, 84'), Kenny King, Quentin Bacha

Non entré en jeu : Théo Charbonnier.


 

Echos de la Pincenardière


Un premier match à domicile depuis le changement d'horaire, ça fait plaisir ! Le soleil était présent jusqu'à la fin de la rencontre, ce qui en a peut-être motivé plusieurs pour venir supporter leur équipe… Parmi les personnes présentes au bord des terrains, on retrouvait l'ensemble du staff pro mais également de nombreux joueurs comme Nicolas Kocik, Lamine Koné, Alexandre Lauray, Hugo Vargas-Ríos, Pierre-Daniel Nguinda, Hassimi Fadiga, Alexandre Vincent, Noa Cervantes ou encore N'Dri Koffi.


Quelques jeunes joueurs des groupes U19 et U17 étaiet également venus supporter Le Mans FC après leurs matchs respectifs. Enfin, le président Thierry Gomez était lui aussi au rendez-vous, preuve que l'enjeu de ce match était connu de tous ! On souhaite en tout cas que cette victoire soit la première d'une belle série en vue du sprint final. Il reste 5 échéances aux Manceaux pour aller chercher leur maintien…

175 vues0 commentaire
bottom of page