top of page

Le Mans avait une bonne étoile face à Concarneau

L'affiche de la 19eme journée, diffusée sur les antennes du groupe Canal, a vu s'opposer deux équipes ayant comme objectifs respectifs : s'éloigner de la zone de relégation pour les Sarthois et retrouver le goût de la victoire pour les Thoniers. Au terme d'une soirée forte en émotions, les hommes de Réginald Ray ont empoché les trois points, restant ainsi dans le groupe des poursuivants derrière le trio de tête.


Les points positifs de la rencontre



© Mickaël Bruneau Photographies


L'hommage rendu au père d'Armand : Décédé entre le déplacement à Sedan et la réception de Concarneau, le club a tenu à rendre hommage au père d'Armand Gnanduillet, lundi soir durant l'avant-match. Pendant l'échauffement, les joueurs ainsi que les membres du staff ont porté un tee-shirt avec une photo du père de l'attaquant manceau. Une minute d'applaudissements avant le début de la rencontre a également eu lieu. Lors de son premier but, Armand a pu brandir un des t-shirts, pour à son tour rendre hommage à son père.


Les buts somptueux d'Armand : Que dire des neuvième et dixième buts inscrits cette saison par Armand Gnanduillet ? Des bijoux ! Dans le temps additionnel de la première période, à la suite d'un coup-franc bien placé obtenu par Hassimi Fadiga, Armand enroule une frappe qui laisse Pattier sur place; le premier coup-franc direct depuis Julien Bègue la saison dernière !


Enfin, suite à un raid de Noa Cervantès dans la défense finistérienne, l'ivoirien profite d'une frappe contrée du joueur prêté par Reims pour inscrire un but "Soro-esque" et de nouveau remettre les deux formations à égalité. Ton père serait très fier de toi Armand !





De la force de caractère : Menés par deux fois au score, les hommes de Réginald Ray ont su trouver les ressources nécessaires pour revenir dans la partie grâce au meilleur buteur du championnat. Puis enfin, suite à un corner dévié par Armand, Noa Cervantes part en contre, accompagné de Makan Aïko.


Les deux ailiers jouent parfaitement le coup, le joueur formé au Mans envoie le ballon au fond des filets, offrant une sixième victoire en dix rencontres au Stade Marie-Marvingt aux supporteurs manceaux. En espérant voir le même visage dès vendredi à St-Ouen.



Les points noirs de cette rencontre :


La fébrilité défensive : Malgré des hors-jeux causés par de bons alignements défensifs, plusieurs fois la défense mancelle a été prise par la vitesse des attaquants adverses, avec par exemple Rabillard prenant Smith dans son dos lors du premier but ou encore Nguinda qui n'arrive pas à empêcher Boutrah de délivrer une nouvelle passe décisive cette saison.


Il a fallu compter sur des arrêts précieux de Nicolas Kocik ou des contres pour éviter de prendre plus de buts. L'absence d'Harold Voyer se fait sentir; si jamais face au Red Star il ne devait pas être présent ; attention car l'addition pourrait être salée.


Fiche technique :


Buteurs : A. Gnanduillet (45+4' ; 80') ; M. Aïko (90+3') pour Le Mans FC ; A. Rabillard (23') ; C. Rodrigues (78') pour l'US Concarneau


Le Mans FC : Kocik - Nguinda, Smith (Rossignol 73'), Derrien, Vargas-Rios- E.Quarshie, Mohamed - Cervantes, Fadiga (Koffi 80'), Vincent (Aïko 68') - Gnanduillet.


US Concarneau : Pattier - Georgen, Sylla, Jannez, Etuin (Paro 52') - Sinquin (Lebeau 83'), Traoré, Mannai (Urie 83') - Boutrah, Rabillard, Camblan (Rodrigues 67').

69 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Commenti


bottom of page