top of page

C. Labat-gest : "Il sera compliqué pour les équipes adverses de s'imposer à Saint-Exupéry"

La Zone Mixte de la Tribune Mancelle est toujours ouverte cette saison ! Son principe ? Interroger une personnalité qui connait bien le prochain adversaire du Mans FC, afin d'avoir son analyse sur l'équipe et le match à venir.


Pour cette première, nous nous penchons sur un des adversaires sans doute les moins connus de cette saison de National: le Marignane-Gignac-Côte Bleue Football Club. Pour en savoir plus, nous sommes allés interroger Clément Labat-gest, journaliste pour La Provence, et qui a suivi de près la préparation estivale des Phoenix.



Bonjour Clément, pouvez-vous vous présenter rapidement et nous raconter votre lien avec le club de Marignane ?


Je suis Clément Labat-gest (23 ans), journaliste au service des Sports de La Provence dans la zone de l'étang de Berre (Martigues, Marignane, Fos, Istres…). Après avoir fait mes débuts dans l'agence de Marseille, j'ai rejoint celle de Martigues mi-avril 2023. Je m'occupe ainsi des différentes équipes du coin, peu importe la discipline. Et donc particulièrement le MGCB que j'ai commencé à suivre à partir de mai. J'ai donc assisté à la montée du club en National la saison dernière, ainsi qu'à la récente intersaison (matchs amicaux, mercato…).


Le club s’est développé en fusionnant plusieurs entités (US Marignane, AS Gignac, FC Côte Bleue). Ce rapprochement s’est-il déroulé sans heurt de part et d’autre ? Est-ce l’une des raisons de la réussite du club ces dernières années ?


Étant "nouveau" dans la zone, je n'ai pas assisté à la fusion lors de la saison 2021-22. De ce que mon confrère Alain Agostini (La Provence) m'a raconté, ce rapprochement a reçu une adhésion de la part de toutes les parties même s'il y a eu des gens qui n'étaient pas forcément d'accord. Je ne peux pas forcément me prononcer sur l'accord en lui-même, mais il faut savoir que le MGCB compte plus de 1000 licenciés. Ce qui place le club dans le top 3 à l'échelle régionale. En plus de l'équipe première, les U18 sont montés en U19 Nationaux. Donc on peut parler d'une première année très satisfaisante.


Marignane a effectué un premier passage rapide en National en 2018/2019. Quel(s) souvenir(s), bons ou mauvais, garde-t-on de cette saison-là au club et parmi sa communauté ?


Pareil que pour la question précédente, je n'ai pas trop suivi cette saison-là. Je sais qu'ils étaient bien classés mi-décembre (8e), avec un beau parcours en Coupe de France (le club a éliminé une équipe de Ligue 2, Clermont Foot, en 32es de finale). Mais globalement, selon mes collègues de travail, ça a été une saison en dents de scie, avec plusieurs problèmes en interne.



Ce n’est pas une surprise de voir si peu d’arrivées

Le MGFC a été très discret sur le mercato estival. Quel est votre bilan de celui-ci ?


Avant le début du mercato, les dirigeants avaient exprimé leur souhait de conserver les cadres du vestiaire qui avaient permis à l'équipe de monter en National. Donc ce n’est pas une surprise de voir si peu d’arrivées. Concernant le recrutement, le club voulait engager trois voire quatre joueurs aguerris aux joutes du championnat de National et qui étaient surtout en adéquation avec les grilles salariales du club. Finalement, il y a eu trois recrues : un attaquant (Bissourou Touré) et deux milieux de terrain (Randi Goteni, Mansour Sy). C'était attendu.


À l'essai avec Le Mans FC au début de l'été, Mansour Sy portera finalement le maillot de Marignane | © MGFC

La campagne de préparation a débouché sur 1 victoire en 5 rencontres. Y a-t-il de quoi s’inquiéter après ces oppositions ?


Oui et non. Les contenus n'ont pas forcément été bons lors des six matches amicaux. Mais il faut relativiser. Il y a plusieurs pépins physiques parmi les cadres, ce qui n'a pas facilité les choses. L'équipe a également fait un gros stage à Sainte-Tulle pendant cinq jours. Les premières journées du championnat seront vraiment révélatrices du niveau de cette équipe.


Brahim Hemdani a pris les commandes de l’équipe il y a un an. Comment qualifier son style de jeu pour ceux qui n'auraient jamais vu jouer le club ?

J'ai assisté à peu de matchs, donc c'est compliqué pour moi de me faire vraiment un avis. Brahim Hemdani est un excellent meneur d'hommes, grâce à ses expériences en tant que joueur. Il peut également s'appuyer sur un excellent adjoint (Michel Flos), sur un bon bloc défensif et sur des joueurs expérimentés qui ont déjà fait leurs preuves en National ou National 2 (Kassim Abdallah, Ali Bamba, Salim Mramboini, Guillaume Bosca...).


Ali Bamba, justement, a commencé sa carrière en France sous le maillot manceau (31 matchs de Ligue 2 en 2011/2012). Un petit mot sur l’importance de l’homme et du joueur au sein du groupe marignanais ?


C'est clairement le capitaine modèle par excellence. Irréprochable sur le terrain, capable de trouver les bons mots pour motiver ses partenaires, Ali est important dans le groupe de Brahim Hemdani.


Karim Bouhmidi sera à coup sûr à surveiller

De quel joueur marignanais Le Mans devra particulièrement se méfier ce vendredi ?


Il est encore difficile de déterminer le onze qui sera aligné par l'entraîneur, en raison des nombreux pépins physiques survenus durant la préparation. Mais l'attaquant Karim Bouhmidi sera à coup sûr l'un des joueurs à surveiller. Il a rejoint l'équipe, l'hiver dernier, et a tout de suite trouvé ses marques, en inscrivant 11 buts en 13 matches. Karim doit confirmer et montrer qu'il a le niveau pour évoluer en National, voire plus haut.



Dans une saison avec 5 descentes, Marignane a l’air, vu de l’extérieur, d’un candidat idéal à la relégation. De votre point de vue, quel type de saison peut-on attendre du club ? Peut-il suivre l’exemple de Martigues l’an passé ?


Sur le papier, le MGCB fait clairement partie des équipes qui sont susceptibles de descendre en fin de saison, en présentant l'un des plus petits budgets du championnat. Mais l'équipe n'a pratiquement pas bougé par rapport à l'an dernier. Les cadres sont restés, tout comme le coach. L'ambiance est bonne dans le groupe. On fera un premier point en décembre, mais je les vois bien se maintenir et pourquoi pas viser une place dans le ventre mou du classement. Une chose est sûre : il sera compliqué pour les équipes adverses de s'imposer à Saint-Exupéry.


Le National, c'est sûrement leur plafond de verre

À plus long terme, le club a-t-il l’ambition assumée de devenir professionnel en accédant à la Ligue 2 ? Y a-t-il de la place à côté de l’OM pour construire une seconde grande entité locale ?


Il est difficile de vraiment répondre à cette question, d'autant que le club a changé de présidence avant le début de la saison. Le MGCB a les structures pour s'implanter comme une référence, mais est-ce qu'il a vraiment l'envergure pour prétendre à la Ligue 2 ? Atteindre le championnat de National reste quand même un bel accomplissement, c'est sûrement leur plafond de verre. Il ne faut pas oublier que le MGCB reste avant tout un club bâtisseur et, donc axé sur la formation.


Finissons par le traditionnel pronostic : quel sera le score du match selon vous ?


Je suis très mauvais pour les pronostics, mais je vois bien un match nul 1-1.




Un grand merci à Clément de s'être prêté au jeu pour cette première de la saison. Vous pouvez le suivre sur Twitter (@ClementL_G) et le lire dans le journal La Provence.

188 vues0 commentaire

Comments


bottom of page